Non au plan social dans la vie scolaire

Communiqué de SUD éducation 59/62
mardi 29 juin 2010

SUD éducation 59/62 dénonce le véritable plan social que le rectorat de Lille met en œuvre. Environ 300 contrats d’assistants d’éducation seraient supprimés dans notre académie. Suivant la logique du gouvernement, les représentant-es académiques de l’État organisent des coupes budgétaires qui sapent le service public d’éducation aux dépens des élèves et des personnels.

SUD éducation condamne le mépris avec lequel sont traités ces personnels : les annonces de suppressions ont été en effet très tardives et elles ont entraîné le licenciement déguisé d’assistant-es d’éducation, malgré les promesses de reconduction, parfois même par écrit, faites par des chefs d’établissement.

SUD éducation 59/62 constate encore que nombre d’assistant-es d’éducation qui ne sont pas reconduits avaient manifesté un engagement syndical ou simplement une certaine autonomie face aux éructations de petit-es chefs. La précarisation continue des personnels est donc bien utilisée comme un moyen de les mettre au pas.

SUD éducation 59/62 refuse le remplacement des assistant-es d’éducation par des personnels encore plus précaires recrutés en Contrat Unique d’Insertion (CUI) et dont les conditions de travail sont encore pires.

Avant même la fin de l’année scolaire, SUD éducation 59/62 exige :

- la réembauche de tou-tes les assistant-es d’éducation qui n’ont pas été reconduits ;

- le respect des droits syndicaux et de la liberté d’expression de tous les personnels.

SUD éducation 59/62 milite pour la titularisation sans condition de tous les personnels précaires, avec l’arrêt total du recrutement sur contrat précaire, et pour des créations de postes à hauteur des besoins. Dans le cas des assistant-es d’éducation, il se bat pour un retour au statut de MI-SE amélioré.

En attendant, SUD éducation 59/62 appelle les collègues de chaque établissement à :

- refuser ces licenciements déguisés ainsi que les créations de postes en CUI,

- faire pression sur leur hiérarchie pour recruter les assistant-es d’éducation sur des contrats de 3 ans comme le décret de 2003 qui les a créés le permet.

Lille, le 28 juin 2010


Documents joints

communiqué AED juin 2010
communiqué AED juin 2010

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

départs bus pour manif du 2 décembre contre la précarité

lundi 27 novembre 2006

Ce Samedi 2 Décembre 2006, une manifestation a lieu « contre le chômage et la précarité, pour la justice sociale » à 14h, place de la République à Paris à l’appel de toutes les associations de chômeurs (AC, APEIS, MNCP) et de nombreuses organisations (ATTAC, DAL, FSU, Solidaires, SNU ANPE, SUD, Confédération Paysanne…)

AC ! Nord Pas de Calais organise des départs en bus à partir de Calais, Dunkerque, Armentières (9h devant l’hôtel de ville), Lille (9h30 porte de Paris), Oignies (8h30 devant l’hôtel de ville), Liévin (9h00 devant l’hôtel de ville), Loos en Gohelle (9h15 devant la mairie), Arras (9h30 devant la gare SNCF).

Nous vous remercions de votre soutien et nous vous demandons de bien vouloir rediffuser l’information. Contre le chômage et la précarité les chômeurs et précaires du Nord Pas de Calais veulent se faire entendre. Nous avons besoin de votre soutien, notamment financier. Merci de ce que vous pourrez nous envoyer.
Celui qui se bat peut perdre, celui qui ne se bat pas à déjà tout perdu. »

Tout renseignements auprès de AC ! Nord Pas de Calais BP 143 62803 LIEVIN ou par Tél./Fax : 03.21.29.69.59 ou par mail : acnpc@hotmail.com ou auprès de AC ! Métropole par Tél./Fax : 03.20.38.08.83

Rassemblement contre la précarité le mercredi 19 janvier 2005 à 14h00

dimanche 2 janvier 2005

Dans le cadre de l’action contre la précarité, Sud et la CNT ont obtenu une audience auprès du Recteur le mercredi 19 janvier 2005 à 14h30.

Rassemblement devant le Rectorat le mercredi 19 janvier 2005 à 14h00.