CE NE DOIT PAS ÊTRE LA FIN DE LA RÉCRÉ !

vendredi 19 novembre 2010

Le gouvernement, tout comme certaines directions syndicales, considère que la lutte concernant les retraites est terminée. Bien sûr, il est allé jusqu’au bout de sa contre-réforme, votée diligemment par la majorité. Ainsi les grands perdant-es sont l’ensemble des salarié-es qui vont devoir travailler plus longtemps sans être certains que la pension qu’ils/elles toucheront sera à la hauteur de leurs espérances. Il n’en reste pas moins que la bataille a conquis l’opinion publique.
Les travailleurs ont également montré qu’ils peuvent encore, et toujours, se dresser contre l’exploitation (et les marques de soutien provenant de syndicats et de travailleurs de nombreux pays nous montrent que cela a été perçu et salué). Que l’on songe à l’indignité que cela aurait constitué que de ne pas même engager le combat !

Et maintenant, que faire ? Attendre les élections ? Il serait bien naïf d’y croire. Seule la mobilisation de l’ensemble des salarié-es permettra de défendre nos intérêts. Le mouvement s’est amplifié depuis les premières mobilisations du mois de juin et rien n’est terminé. Le dynamisme des manifs, les soutiens financiers aux grévistes, les marques de sympathie envoyées par la population (y compris de la part d’un grand nombre des automobilistes retardés par les blocages) nous montrent que le mouvement est toujours populaire.

Dans le Nord/Pas-de-Calais, et sur tout le territoire, de nombreuses actions sont menées, dans un cadre interprofessionnel. Elles ont donné une visibilité à notre mouvement et ce, malgré une couverture médiatique indigente et souvent tendancieuse. Des blocages et des diffusions de tracts ont eu lieu aux quatre coins de l’académie, qui prouvent notre détermination et, malgré la répression et la durée du mouvement, des assemblées générales se tiennent régulièrement afin de
continuer à réaliser des actions.

Nous ne pouvons abandonner alors même que nous avons su mettre en place des actions de manière intersyndicale et interprofessionnelle. Il appartient à tous les salarié-es de prendre leur avenir en main ; à quoi bon geindre dans son coin alors que nous pouvons agir ensemble ? La rentrée doit nous permettre de réfléchir à la continuité du mouvement. Certes, la loi a été votée mais la pression ne doit pas redescendre. Nous devons réunir des assemblées générales dans nos établissements et nos bassins afin que l’ Éducation Nationale prenne sa part de responsabilité dans l’action.

Alors même que la solidarité entre générations est attaquée, que les services publics sont peu à peu vidés de leur contenu et de leurs ambitions, nous devons avoir un unique mot d’ordre : la lutte.

POUR SOUTENIR LES GRÉVISTES, DEUX DEUX CAISSES DE LUTTE :
- celle de SUD éducation 59/62 ( contactez le syndicat) ;
- celle de Solidaires 59/62. Libellez vos chèques à l’ordre de : Solidaires
59/62 Solidarité Grévistes et envoyez-les à Solidaires, 84 rue de Cambrai,
59 000 Lille.


Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois