Une réforme qui divise et provoque les inégalités. Qui pourra continuer à bénéficier du départ anticipé ?

vendredi 17 décembre 2010

Le projet de loi sur la réforme des retraites met fin au dispositif permettant aux parents de 3 enfants, ayant quinze ans de services effectifs qui ont interrompu leur activité pour chaque enfant au moins 2 mois de partir à la retraite sans aucune condition d’âge. Ceci provoque un départ massif en retraite pendant que c’est encore possible. La volonté du gouvernement d’économiser de l’argent en tapant sur les fonctionnaires et en particulier les enseignant-es trouve avec l’application de cette réforme un bon moyen de le faire et continue ainsi sans avoir à licencier, mais en toute bonne conscience, le massacre de la fonction publique.
Surtout, cette réforme entraîne un sentiment d’injustice et pire, marque la non reconnaissance du travail de fonctionnaires expérimenté-es et pour beaucoup engagé-es dans leur fonction en les obligeant à partir sous la menace d’une forte augmentation du nombre de leurs années de cotisation grâce au système pervers de décote mis en place.
E n effet, dans une même école, une même génération d’enseignant-e au même statut de professeur-e des écoles se retrouve avec des droits et des pensions de retraites qui peuvent passer du simple au double selon le mode d’intégration à la profession.
Et on ose parler de solidarité entre générations ?


Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois