DU CÔTé DES FEMMES : Femmes muses et modèles

vendredi 17 décembre 2010

Le prix Goncourt a été décerné début novembre et oh surprise ! C’est un homme qui une fois de plus est récompensé. Quels que soient les prix littéraires, peu de femmes sont sélectionnées. Ainsi depuis le début du 20ème siècle, sur 630 prix, seulement 15 % ont été décernés à des femmes (20% ces vingt dernières années). En littérature comme dans d’autres domaines les écarts ne s’atténuent que trop lentement. Est-ce parce que les membres des jurys sont largement masculins à l’exception du prix Femina ? Ou peut-être parce que l’Académie Française comprend surtout de grands hommes (6 femmes immortelles contre 719 immortels depuis sa création) ? Ou encore parce qu’elles sont toujours si peu présentes dans les manuels de littérature ? Ou bien parce qu’elles
sont moins éditées que les hommes ? Dans les arts plastiques, les femmes sont très présentes... comme modèles et représentent quelques 80 % des sujets traités. Mais le nombre d’oeuvres réalisées par des femmes et exposées dans les musées est lui excessivement réduit (moins de 10 %).
Et pouvez vous citer un seul nom de compositrice ? Le génie serait-il donc un mot qui ne s’accorde qu’au masculin ? Quelle féministe peut concevoir un monde où les femmes ne récolteraient que des miettes trop heureuses
à force d’abnégation de n’être que muses, inspiratrices ? Quand elles ne sont pas spoliées par l’écrasante lumière de leur compagnon qui les cantonne dans leur ombre.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois