VOUS AVEZ DIT COMPÉTENCES ?

mardi 5 avril 2011

Les formations à l’évaluation par compétences sont menées tambour battant dans les collèges. Nos doutes et commentaires n’y sont pas les bienvenus : puisqu’on vous dit que c’est mieux !

D’après les collègues qui y sont favorables, et d’après la hiérarchie, les compétences seraient plus claires que les notes car on voit ce qui est évalué. L’évaluation par compétences serait aussi plus juste : « si tu prends une copie et si tu la fais corriger par deux personnes différentes, les notes ne seront pas les mêmes ! » En plus, grâce aux compétences,
les élèves identifieraient mieux leurs difficultés et pourraient ainsi y remédier plus facilement. Et après ces arguments massues, on nous assène le coup de grâce : de toute façon ça se fait partout, il faut évoluer, pourquoi ne pas tenter l’expérience ?

Pourquoi en effet ?

Si on nous laissait le temps de répondre, nous signalerions qu’en Belgique l’une des chevilles ouvrières de son développement,
Marcel Crahay, revient en arrière et considère qu’il s’agit d’une « illusion simplificatrice » ; en Suisse Romande, une votation de 2006 a demandé le retour à la notation chiffrée et au Québec le sujet est devenu politique et un accord a été signé pour remettre les connaissances au coeur de l’évaluation, avant les compétences.

Comment est-ce possible ?

D’abord parce que les items et compétences manquent tellement
de clarté et de précision qu’il est impossible d’évaluer les savoirs ; ensuite parce qu’on ne sait pas à quel moment évaluer une compétence, ni avec quels critères. De plus, on ne résout pas la subjectivité soulignée pour les notes car les critères sont définis de façon différente selon les établissements et évalués ponctuellement et sans rigueur. Et tout cela au détriment des connaissances. La preuve ? Au Québec, les parents se sont mobilisés parce qu’ils n’y comprenaient plus rien ! Et ils et elles ont réclamé la mise en place d’un bulletin trimestriel avec des notes ! Et les illuminé-es de l’évaluation évitent un sujet sensible : la surcharge de travail que cela représente, qui a motivé une grève en Grande-Bretagne, car les enseignant-es ont l’impression de ne plus pouvoir faire leur travail correctement.

De très nombreux spécialistes reconnus s’élèvent contre ce type d’évaluation qui cache en réalité des motivations très éloignées de la pédagogie. En effet, la notion de compétence vient directement du monde de l’entreprise et le Medef ne lésine pas sur les efforts et les moyens pour la promouvoir et en faire le mode d’évaluation à l’école. Normal, puisque ses idéologues jugent que le rôle de l’école est de préparer au marché du travail et non de permettre à chacun-e de s’épanouir selon ses capacités et ses aspirations. Le socle commun est destiné à servir de base au « profil » du/de la futur salarié-e, ce qui permettra de ne plus se référer aux conventions collectives ou au niveau de connaissances pour définir le salaire : on pourra individualiser son estimation et renforcer la soumission à la hiérarchie et à la logique du profit. Et cerise sur le gâteau, le Livret de Compétences électronique fichera l’élève et permettra ensuite aux entreprises, de plus en plus « partenaires de l’école », de faire un tri rapide. Un retour masqué au livret ouvrier en somme. Et c’est ainsi qu’en prétextant l’innovation pédagogique, on prône en réalité la fin du modèle de l’école au service de tou-tes et fondée sur la connaissance.

SUD éducation 59/62 ne raisonne pas avec des massues : en plus d’une synthèse bientôt disponible, nous organisons un stage le 20 mai prochain, qui vous permettra de dissiper la fumée des prestidigitateurs et de prendre conscience des enjeux réels de cette réforme. Notre invitée sera la philosophe Angélique del Rey, auteure du livre À l’école des compétences : de l’éducation à la fabrique de l’élève performant, qui nous aidera à comprendre la mystification.

Le rôle de l’école n’est pas de fournir de la main d’oeuvre docile. Ne laissons pas le Medef dicter son programme.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois