OPÉRATION CAMPUS, IDEX, LABEX et EQUIPEX : à la recherche d’une université à deux vitesses

vendredi 13 mai 2011

Depuis la mise en place de la LRU (Loi relative aux libertés et responsabilités des universités) en 2007, le gouvernement inaugure un nouveau mode de financement de l’enseignement supérieur destiné à favoriser la constitution d’ « universités d’excellence ». Ces dernières peinent encore à se distinguer dans un monde universitaire trop uniforme et égalitaire pour le gouvernement. Après le plan Campus, plan de rénovation et de construction des campus universitaires (près de 800 millions d’euros), le gouvernement a à nouveau lancé à l’automne dernier une procédure de distribution qui sort des traditionnels canaux de financement de l’enseignement supérieur (fondés historiquement sur le nombre d’étudiant-es, l’habilitation ministérielle des diplômes ou d’autres critères relativement objectifs). Les nouveaux projets EQUIPEX (équipement), LABEX (recherche) et IDEX (formation) distribuent les 22 milliards du grand emprunt par le biais de comités d’experts français et internationaux qualifiés d’« indépendants » mais quand même nommés par le Ministère.

Dès l’automne, ces projets ont été largement critiqués par les organisations syndicales universitaires pour deux types de raison :

- première raison, la « gouvernance » proposée. Les laboratoires et équipes doivent désigner des personnels qui dirigeront ces projets, engagés pour dix ans. Les organes de gestion qui en seront issus pour les laboratoires et les équipes retenues se superposeront aux institutions composées d’élu-es des personnels, des étudiant-es et/ou des doctorant-es (CA, CEVU, CS...) et les dépossèderont d’un certain nombre de prérogatives.

- deuxième raison, les objectifs du projet qui se limitent à la constitution de 5 à 10 pôles de « compétitivité mondiale ». Alors que pouvait être auparavant favoriser la présence sur tout le territoire d’un enseignement et d’une recherche de qualité, ces objectifs limités confirment une tendance à la concentration des moyens. Ailleurs le service rendu se limitera au niveau de la licence dans le cadre d’une formation centrée sur l’ « insertion professionnelle » et définitivement coupée des activités de recherche.

Les résultats du LABEX et EQUIPEX viennent de tomber et ils confirment largement les craintes des organisations syndicales avec une forte tendance à cumuler les moyens des nouveaux projets, pour une brochette d’établissements.

Les noms des premiers gagnants des 7,7 milliards d’euros de l’IDEX sont désormais connus : Sorbonne Universités (Paris 2, 4 et 6), Paris Sciences et Lettres (Ecole Normale Supérieure, Dauphine...), Lyon, Grenoble, Strasbourg, Toulouse et Bordeaux. En ce qui concerne la province, force est de constater que les projets cumulent les lauriers des jurys « indépendants ». Si on regarde le plan Campus, les premiers gagnants de ce plan de rénovation et de construction des campus universitaires sont - à l’exception de Montpellier - les mêmes que les 5 premiers projets pré-sélectionnés pour l’IDEX en région : Bordeaux, Lyon, Strasbourg, Grenoble et Toulouse. La comparaison est plus difficile en région parisienne où les financements tardent à être attribués.

Côté LABEX la carte des lauréats correspond largement à celle des premiers IDEX sélectionnés. Ils concentrent à eux seuls la moitié des 100 lauréats des laboratoires d’excellence, avec le même axe partant de la région parisienne jusqu’à Rhône-Alpes, sans oublier de passer par l’Alsace, auxquels s’ajoutent Bordeaux et Toulouse. En propre, Grenoble a ainsi remporté 7 Labex (sur 9 déposés) et 9 Equipex. Strasbourg obtient 6 Labex (sur 13 déposés) et 5 Equipex. Lyon réunit 8 Labex gagnants (sur 12 présentés), et 9 Equipex. Côté Sud-Ouest, Bordeaux est lauréat de 5 Labex (sur les 8 déposés), et de 5 Equipex. Reste bien sûr la région parisienne, qui compte la plus forte concentration de Labex (55) : les PRES ( Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur) Sorbonne Universités et PSL ( Parie Sciences et Lettres) marchent en tête, avec chacun une dizaine de laboratoires d’excellence.

L’université à deux vitesses avance à grands pas.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois