Une victoire de la solidarité

jeudi 3 novembre 2011

Le 11 octobre la justice a relaxé Julien. Julien est ce militant à qui la SNCF réclamait 45 000 euros pour avoir participé à un blocage des rails lors du mouvement pour la défense des retraites l’an dernier. L’avocat de Julien avait plaidé que le dossier à charge était irrecevable en raison de plusieurs erreurs de procédure lors de la garde à vue, notamment le fait que la police avait
prolongé cette garde à vue (44 h) pour avoir le temps de contacter la SNCF afin de savoir si elle allait se porter partie civile. Le juge s’est rangé à cet avis.

La dizaine d’organisations syndicales qui a participé au financement de l’avocat a donc contribué à ce que justice soit rendue. De même, ont pesé sur cette décision de justice tou-te-s celles et ceux qui ont participé aux deux rassemblements et/ou à la manif ainsi que toutes les personnes qui ont
rempli la salle d’audience pleine à craquer. Ils et elles ont su être solidaires un an après les événements et montrer que le mouvement social ne se laisse pas intimider.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois