Positions de SUD éducation 59/62 sur le barème du mouvement intra académique des personnels enseignant-es du second dégré.

vendredi 30 décembre 2011

SUD éducation n’est pas un syndicat de service ; néanmoins, élu par les collègues, il siège dans les CAPA des COP et certifié-e-s. A cette occasion, SUD fait donc partie des organisations qui sont consultées sur le mouvement intra académique. Lors de ces réunions SUD éducation 59/62 a des prises de position face à l’administration notamment le 13 décembre dernier où un groupe de travail réunissait administration et syndicats pour évoquer le futur barème du mouvement intra académique 2012.

1.Sur les postes spécifiques.

a.SUD éducation 59/62 dénonce la multiplication du nombre de ces postes depuis de nombreuses années. Si certains peuvent se comprendre tel un enseignement sportif très spécialisé ou un enseignement en langue étrangère, l’académie pourrait se passer d’un grand nombre de ces postes spécifiques. SUD éducation dénonce les établissements dans lesquels ces postes spécifiques sont des postes de complaisance à discrétion du chef d’établissement. Lors d’une réunion au rectorat en décembre 2009, le DRH nous a affirmé être vigilant sur ce point or, ce 13 décembre 2011, le même DRH face à cette dénonciation des postes spécifiques nous a répondu que nos revendications « n’allaient pas dans le sens de l’histoire ». Malheureusement cette déclaration et le renforcement du pouvoir des chefs d’établissement ne nous invite pas à être optimiste.

b.SUD éducation 59/62 demande plus de transparence dans l’attribution de ces postes. Les critères de sélection des collègues sont opaques et laisse planer le doute. Par exemple en 2010 aucun collègue entrant dans l’académie de Lille n’a obtenu de poste spécifique. En 2010 également le corps d’inspection brillait par son absence lors des commissions sur ces postes, rappelés à l’ordre les IA-IPR se sont montrés plus assidus en 2011. Nous avons exprimé le souhait qu’il en soit de même pour 2012 afin de comprendre les choix de l’administration.

2.Sur les postes Ambition Réussite et ECLAIR

a.Autre forme de poste spécifique, les postes AR sont là aussi sujet à discussion. SUD éducation dénonce encore une fois le manque de transparence dans l’attribution de ces postes. Dès la première année n’avons-nous pas vu des néo-titulaires affectés sur ces postes alors qu’il fallait des collègues dits expérimentés ? Par ailleurs certains de ces postes changent de matière d’une année sur l’autre sans plus de justification que la simple volonté du chef d’établissement.

b.Mais surtout, se pose la question de l’utilité de ces postes. Depuis leur création, SUD éducation est opposé à ces postes et demande leur disparition en échange de véritables moyens, de véritables postes pour l’éducation prioritaire. Rappelons qu’en ces périodes de suppressions de moyens les établissements RAR (Réseau Ambition Réussite) et aussi RRS (Réseau Réussite Scolaire) continuent à perdre des postes.

c.L’an dernier l’attribution des postes ECLAIR dans les collèges avait donné lieu à un véritable cafouillage. Les postes vacants dans les collèges CLAIR étaient devenus spécifiques avec des choix à discrétion des chefs d’établissement. Un seul chef avait fait le déplacement au groupe de travail sur ces postes, les autres ne daignant pas expliquer leur recrutement. Surtout l’attribution des postes était très différente d’un collège à un autre surtout en cas d’absence de candidat. L’année 2012 sera pire : le rectorat nous a annoncé que ces postes seraient attribués selon un mouvement spécifique national qui aura lieu après les mutations inter et avant les mutations intra. La circulaire n’étant pas encore publiée, il faudra attendre janvier 2012 pour en savoir plus !

3.Sur différentes bonifications accordées (ou non)

a.Depuis le mouvement 2009, le recteur, sur directive ministérielle, a décidé d’accorder une bonification de 500 points aux agrégé-e-s qui demandent un lycée, ramenée à 300 en 2011. SUD éducation trouve cette mesure scandaleuse car elle rompt l’égalité de traitement entre certifié-e-s et agrégé-e-s. SUD éducation s’oppose à toute bonification quelqu’elle soit pour un corps en défaveur d’un autre. Rappelons que SUD revendique un corps unique, un salaire unique de la maternelle à l’université.

b.SUD éducation demandait le rétablissement des bonifications accordées aux TZR en fonction du nombre d’années sur ce poste. Cette bonification existait, elle fut supprimée par le Recteur puis remplacée par une bonification unique de 100 points à chaque TZR qui demande un poste fixe puis par une bonification exceptionnelle de stabilisation l’année dernière. Cette bonification unique ne prend pas en compte la pénibilité de la fonction de TZR qui se voient de plus affectés sur plusieurs établissements. Le rectorat a annoncé qu’il se rangeait à l’avis des syndicats et rétablissait les bonifications annuelles. Deux pistes sont à l’étude : 20 points par an avec un bonus de 20 points pour 4 ans en tant que TZR ou 40 points par année de TZR.

c.SUD éducation demande une revalorisation des bonifications APV pour tenir compte des difficultés croissantes d’enseignement dans ces établissements. De plus les bonifications existantes n’ont aucune cohérence et aucune logique. Les collègues l’obtiennent s’ils demandent un vœu large (par exemple, département ou commune tout type d’établissements), ou un vœu précis (un établissement). Par contre s’ils demandent un vœu intermédiaire comme une commune mais seulement les collèges, la bonification leur est refusée, le rectorat nomme ces vœux « vœux larges restrictifs ». Il n’y a aucune logique à ce refus de bonification, aucun collègue ne comprend cette situation : SUD éducation demande donc que la bonification APV soit accordée quelque soit le vœu formulé.

4.Sur les mesures de carte scolaire
Pour SUD éducation la réaffectation des collègues en mesure de carte scolaire doit rester absolument prioritaire. Ceux-ci sont victimes d’une politique réactionnaire de suppression de postes dans la fonction publique, il nous semble logique, qu’ils bénéficient de quelques égards. Ainsi, quelque soit le prétexte, hormis les situations médicales, aucun collègue ne doit se voir affecter un poste avant les « cartes scolarisé-e-s »

5.Sur les postes partagés
SUD éducation rappelle sa position ferme : les affectations en postes partagés sur des communes différentes sont illégales, que ce soit pour des postes fixes en complément de service ou pour des TZR affectés à l’année.

6.Sur la phase d’ajustement des affectations à l’année concernant les TZR
a.Une première phase avait lieu début juillet en présence des organisations syndicales. Lors de cette phase, l’administration proposait de plus en plus aux TZR des postes partagés eu égard aux nombreuses suppressions d’heures postes dans les établissements qui laissent de nombreux reliquats. Lors de ces réunions SUD éducation n’avait de cesse de rappeler que statutairement ces postes partagés devaient être dans des établissements de la même commune. Evidemment lors de la phase d’août sans les organisations syndicales le rectorat affectait sur tous ces postes partagés sans se soucier des conditions de travail des collègues.
b.Depuis l’an dernier c’est pire : il n’y a plus de phase d’ajustement en présence des organisations syndicales. SUD éducation revendique le rétablissement de cette phase d’ajustement des affectations des TZR avec une présence des organisations syndicales durant tout le processus. Il ne s’agit évidemment pas d’accompagner l’administration mais bien de la surveiller afin d’éviter des affectations entachées d’illégalité.

Quoi qu’il en soit rappelons que SUD éducation est là pour conseiller et aider ses adhérent-e-s, en aucune manière nous faisons leurs vœux à leur place. Il faut également être clair, plus aucune stratégie de vœu n’existe en ces temps où les suppressions rendent les postes disponibles presque inexistants et les compléments de service nombreux. Le mouvement est devenu hasardeux et les propositions de SUD éducation sont là pour le rendre plus clair.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois