MARCHE OU SÈCHE :

dimanche 15 janvier 2012

Depuis le 1er janvier 2012, les transports scolaires ne sont plus gratuits !

C’est au nom d’une soi-disant « équité » vis-à-vis des 40 000 lycéen-nes demeurant à moins de 3 Km de leur établissement scolaire et ne bénéficiant pas de cette mesure de gratuité, que les milliers de familles qui en bénéficiaient se voient imposer désormais la mise en place d’une carte Viva payante. La tarification est la suivante : 18 € par mois et par enfant pour les foyers imposables et 9 € par mois et par enfant pour les foyers non-imposables. Pour ces derniers, cela se traduit par une ponction importante et supplémentaire sur leur déjà maigre pouvoir d’achat.

Certes 9€ par mois peut paraître une somme accessible. Mais sait-on que certaines familles ne disposent pas de cette somme par jour, pour manger et se chauffer ? Que les Fonds Sociaux des lycées sont en baisse drastique et ne pourront pas prendre en charge ce coût supplémentaire ? Que 9 € multiplié par le nombre d’enfants scolarisés devient vite un véritable budget. Qu’être imposable ne veut pas systématiquement dire avoir des revenus élevés et que si on est au SMIC et qu’on a trois enfants au lycée, là aussi le budget transports devient conséquent ? De quel droit place-t-on certaines familles devant le choix cornélien d’envoyer les enfants à l’école ou de payer le gaz ou d’acheter à manger ?

La carte qui est proposée aux lycéen-nes leur permet de se déplacer, pas seulement pour les trajets scolaires, et leur offre des réductions dans certains fastfoods ou complexes cinématographiques. Super pour celles et ceux qui ont les moyens de consommer ! On encourage l’obésité, la mal bouffe et on finance un groupe extrémiste flamand ! N’a -t-on que cette ambition pour les jeunes de notre région ? Quand aux autres, ceux et celles qui n’ont pas de sous, il ne leur reste qu’à prendre les transports sans payer et à s’exposer ainsi a minima à des amendes, vu la manière musclée dont les contrôleurs/ses de Transpole effectuent leur travail, ou à ne plus venir à l’école !

Les conséquences de cette mesure risquent de particulièrement
affectés certains établissements.

Les plus exposés sont les lycées professionnels où les jeunes viennent de plus loin pour étudier puisqu’il y a moins de LP que de lycées généraux. Par exemple, pour faire de la conduite routière, tous les élèves doivent aller à Halluin alors que ceux et celles qui veulent suivre une filière S ont un lycée à moins de 3 km de chez eux/elles. Si l’on cumule la fin de la gratuité des bus au cadencement des trains, beaucoup ne pourront plus se rendre dans leur établissement... Et la chute des effectifs va entraîner des suppressions de sections, de postes de personnels et à court terme la fermeture de certains établissements tout simplement. Le choix d’orientation des élèves ne va plus se faire en fonction de leurs affinités mais en fonction de la situation géographique des établissements qui ne pourront tou-tes les accueillir.

Cette mesure favorise donc l’absentéisme et le décrochage scolaire à une époque où les nouvelles lois mises en place dans ce domaine pénalisent justement les familles dont les enfants sont absentéistes en leur supprimant les bourses et les allocations...
Dans une région qui a vocation à développer l’apprentissage au détriment des formations initiales sous statut scolaire, ce choix politique est-il innocent ?

Pour finir, les coûts des transports demeurent beaucoup trop chers pour favoriser leur utilisation et permettre ainsi une vraie alternative à la voiture pour les déplacements. Et ce ne sont pas non plus les tarifs de la SNCF qui vont y inciter. Toute la population de Lille métropole, par le biais du pouvoir d’achat et des questions environnementales, est ici concernée.

Un rassemblement dont Solidaires 59/62 était partie prenante a eu lieu le vendredi 13 janvier devant la communauté urbaine pour demander la gratuité des transports scolaires pour les lycéen-nes.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois