« Critique sociale du capitalisme » du 18 mars au 2 avril 2004

Association pour une critique sociale du capitalisme. Festival de films et débats.
samedi 13 mars 2004

« Moulinex, la mécanique du pire »

Jeudi 18 mars. 19 h 30. salle Alain Colas, Lille, Métro Marbrerie

Présentation du film

- Film de Gilles Balbastre, 2003, Point du jour , France 5, 52’.

En une vingtaine d’année, L’entreprise Moulinex est passée du statut de fleuron de l’industrie française de l’électroménager... au dépôt de bilan. Le film retrace l’incroyable enchaînement des revers infligés à cette industrie des 30 glorieuses lorsque les lois du capital se sont mises à fonctionner contre le travail et l’industrie.

Débat

Les lois de la concurrence sont censées fonctionner à l’avantage de tous. Mais les salariés ? Ne sont-ils pas ceux qui font toujours les frais, en bout de chaîne, des soubresauts de la concurrence ? L’insécurité des travailleurs est-elle le prix à payer pour le ravissement des consommateurs ?

Avec Thierry Le Paon, représentant syndical CGT à Moulinex, et Frédéric Lordon, économiste.

« Misère au Borinage » et « Les enfants du borinage »

Vendredi 19 mars. 19 h 30. salle Alain Colas, Lille

Les films :

- « Misère au Borinage », de Henri Storck et Joris Ivens, 1933, noir et blanc, muet, 29’. Prod : EPI-Club de l’Ecran.
- « Les enfants du Borinage » de Patric JEAN, 1999, 54’. Prod : CVB, RTBF-Liège, WIP.

En 1933, Henri Storck et Joris Ivens filment la misère dans le Borinage (Belgique) et dénoncent les conditions de vie des mineurs . 65 ans plus tard, Patric Jean la revisite. Là où il pensait la misère disparue, il la retrouve plus présente que jamais. Mais elle a changé de visage : de zone surexploitée, le Borinage est devenu zone sinistrée.

Le débat :

On culpabilise toujours plus les chômeurs, stigmatisés comme seuls responsables de leur situation. Cela permet ensuite de justifier la réduction de la durée de leurs indemnités, voire de les supprimer. La politique antisociale actuelle va-t-elle nous conduire vers le retour d’une misère de masse et du travail forcé (RMA) ?

Avec Didier Demazière, économiste, et François Desanti syndicaliste CGT chômage.

« Le sang des autres » et « Ouvrier, c’est pas la classe »

Samedi 20 mars. 15 H. salle Alain Colas, Lille

Présentation des films :

- « le sang des autres » de Bruno Muel, 1974, ISKRA et « Ouvrier, c’est pas la classe », de Patrick Jan, 2002, INA, 52’.

Les deux films ont été tournés avec trente ans d’écart dans les usines Peugeot de Sochaux Montbéliard. Ils livrent, sur des tons différents, des témoignages sur les conditions du travail à la chaîne et ses souffrances au début des années 1970 et 2000.

Débat :

La pensée dominante voudrait imposer l’idée de la disparition inéluctable du travail ouvrier , tout du moins sous la forme du "travail à la chaîne". Pourtant les "nouvelles formes d’organisation du travail" et de "gestion de la main d’oeuvre" ne sont-elles pas source de nouvelles formes d’exploitation et de souffrance au travail ? Dans ce nouveau contexte, comment lutter ?

Avec Gérard Noiriel, historien, et Eric Pecqueur, secrétaire syndical CGT à Toyota Valenciennes

« La raison du plus fort »

Samedi 20 mars. 20 h 00. salle Alain Colas, Lille

Le film :

- Film de Patric Jean, Arte France, 85’.

Patric JEAN montre comment la violence et « l’insécurité » sont avant tout économique et sociale, en lien avec la relégation spatiale et sociale de certains quartiers et certaines population. La criminalisation actuelle de la misère rappelle à ceux qui l’auraient oublié les logiques de classe qui traversent nos sociétés.

Le débat :

Face à la montée des préoccupations « sécuritaires », tout se passe comme si la santé, l’éducation, le travail social, la justice, qu’on pouvait jusqu’alors considérer comme des structures de progrès, étaient devenues des structures de répression et de régression sociale. Derrière la défense d’un "ordre républicain", ne défend-on pas bien souvent l’ordre établi ?

Avec Laurent Bonelli, sociologue, Christophe Caron, éducateur, et un représentant du syndicat de la magistrature.

« Pas de repos pour Granny »

Mercredi 24 mars 2004 à 20h00. à Arras
IUFM les templiers, Amphi Derisbourg - 37 rue du temple

Le film :

- Film de Carine Lefebvre et Veronique Le Billon, 2003, Point du jour -France 52’

Aux États-Unis, être vieux et travailler n’est plus une contradiction. Le système de retraite américain ne permet pas à la plupart des citoyens âgés de vivre sans travailler. Pour les industriels les vieux représentent une aubaine : " Ils sont ponctuels, ils ne prennent pas de pauses toutes les dix minutes, ils sont fiables et productifs. "

Le débat :

« Prendre sa retraite en travaillant après une vie de chômage ! ». Un paradoxe et une régression sociale que justifie l’idéologie libérale.

Avec Vladimir Nieddu, syndicaliste SUD Santé-Social, Jacques Nikonoff, Président d’ATTAC France.

« Charbons Ardents »

Mardi 30 mars 2004 à 20h30. à Grenay
Espace Culturel Ronny Coutteure, Bd des Flandres
(Direction A1/A21, sortie n°7 Lièvin-Grenay-Bully)

Le film :

- Film de Jean-Michel Carré,1999, 90’.

A Tower Colliery, aux pays de Galles, les mineurs ont racheté la mine avec leurs indemnités de licenciement. Elle était condamnée à la fermeture par le gouvernement et ils ont gagné leur pari : l’entreprise est économiquement viable. Mais l’autogestion au quotidien, c’est aussi des débats homériques, le désintérêt de beaucoup, la difficulté de faire circuler l’information, etc...

Le débat :

Quelles sont et ont été les alternatives à la gestion capitaliste ? Ces alternatives peuvent-elles transformer la société capitaliste ?

Avec Daniel Richter, syndicaliste CFDT, et Serge Wolikow, historien.

« Attention Danger Travail »

Vendredi 2 avril 2004 à 20h00. à Avion
cinéma Le Familia - rue E. Depret

Le film :

- Film de P. Carles, C. Coello et S. Goxe, 2003, 109’
Une dizaine de chômeurs et chômeuses, "sans emploi qui n’en demandent pas pour autant", racontent pourquoi et comment ils ont décidé de ne plus aller travailler. Après avoir fréquenté plus ou moins longtemps le monde du travail, ces hommes et femmes ont fui l’usine, l’entrepôt ou le bureau, bien décidés à ne plus accepter les règles de la guerre économique contemporaine.

Le débat :

« Faut-il perdre sa vie à la gagner ? »
Pourquoi cette question n’est-elle plus posée aujourd’hui alors que justement les conditions de travail et d’embauche des salariés s’aggravent sans cesse ?

Avec Laurent Cordonnier, économiste, et Jean-Pierre Levaray, écrivain et syndicaliste

JPEG - 221.2 ko
affiche

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Projections à l’Univers en novembre

lundi 19 novembre 2012

- le mercredi 21 novembre 2012 à 18h : projection proposée par Solidaires Nord Pas de Calais de Et voilà le travail.
- le dimanche 25 novembre 2012 à 18h : projection proposée par la Commission droits des femmes de Sud éducation Nord Pas de Calais : Ladies Turn

PROJECTION DE "TU SERAS UN HOMME MA FILLE"

dimanche 20 mars 2011

SUD éducation 59/62 vous invite cordialement à

la projection du film « Tu seras un homme ma fille » d’Agnès Bert

(documentaire France-Belgique, 2004, 54 min)

le dimanche 20 mars à partir de 17h30

à l’Univers (16 rue Danton à Lille, M° Porte de Valenciennes)

Dans le nord de l’Albanie, les familles ayant perdu père et fils pouvaient élever une fille en homme. Certaines de ces « vierges assermentées » ont choisi d’elles-mêmes ce statut masculin. Haki, Sokol, Shjurtan et Samie ont fait ce choix et racontent pourquoi. Une parole émouvante filmée avec délicatesse.

La projection commencera à 18 heures et sera suivie d’une discussion en présence de la réalisatrice. Entrée libre, petite restauration prévue.

Organisation : Commission Femmes de SUD éducation 59/62.

Vendredi 28 janvier 2011 : conférence "Médias et mouvement social !".

vendredi 28 janvier 2011

RDV à 20h, au cinéma l’univers, à Lille, rue Danton (quartier de Moulins, M°Porte de Valenciennes).

* Conférence proposée par "Pour une critique sociale du capitalisme"

Conférence avec Grégory Salle, Olivier Poche et Gilles Balbastre.

Intervenants : Gilles Balbastre, journaliste et documentariste ; Olivier Poche et Grégory Salle, membre de l’association ACRIMED.

L’ACRIMED –(Action CRItique MEDia) est un observatoire critique des médias qui réunit des journalistes et salariés des médias, des chercheurs et universitaires, des acteurs du mouvement social et des « usagers » des médias. Elle cherche à mettre en commun savoirs professionnels, savoirs théoriques et savoirs militants au service d’une critique indépendante, radicale et intransigeante.

+ d’infos :
- http://www.acrimed.org
- http://lunivers.org/evenement/medias-et-mouvement-social/

PROJECTION-DÉBAT CONTRE LA LOI BESSON

mercredi 19 janvier 2011

Loi Besson : la xénophobie d’Etat ne passera pas !

projection-débat
Discussion autour du projet de loi Besson avec
Emmanuelle Lequien (Syndicat des Avocats de France) et
Armand Nwatsock (commission juridique du CSP59).

MERCREDI 19 JANVIER à partir de 19h30
à L’Univers - 16 rue Danton - Lille M° Pte de Valenciennes

Entrée libre – tables d’information – buvette
19h30 ouverture - 20h discussion - 21h30 projection

Organisé par le Collectif régional
contre la loi Besson
contrelaloibesson.npdc@gmail.com
Manifestation - samedi 29/01 - 15h - Pl. de la République - Lille

MANIFESTATIONS DES 6 ET 7 SEPTEMBRE

mardi 7 septembre 2010

Lundi 6 septembre

MANIFESTATION RÉGIONALE À LILLE

RV 14H30 PORTE DE PARIS

RASSEMBLEMENT/MANIFESTATION À BOULOGNE s/ MER

RV 9H30 DEVANT LA BOURSE DU TRAVAIL

Mardi 7 septembre

MANIFESTATION RÉGIONALE À LILLE

RV 14H30 PORTE DE PARIS

CINEMAS sans FRONTIERES du 19 avril au 2 mai 2010 à ARRAS

dimanche 4 avril 2010

RESF ARRAS/LENS resf.arras.lens@gmail.com

CINEMAS SANS FRONTIERES
Du 19 avril au 2 mai, au Cinémovida d’Arras

RESF Réseau Education Sans Frontières regroupe des associations mouvements et syndicats où agissent ensemble enseignants, parents, lycéens, éducateurs, …
RESF défend les jeunes étrangers scolarisés menacés d’expulsion (jeunes majeurs sans papiers, enfants de parents sans papiers,…). RESF défend le droit de ces jeunes et de leurs familles à vivre et étudier en sécurité et dans la sérénité en France.
Le droit de se déplacer, la liberté de circulation sont des droits élémentaires.
Les frontières et les murs, physiques et idéologiques, se multiplient contre les personnes à l’heure où les marchandises et l’argent circulent sans obstacles.
Le « franchissement des frontières » est une question de notre monde actuel, une question dont le cinéma s’est emparé.
RESF Arras-Lens a voulu en donner un aperçu avec ce « Cinémas sans frontières », autour du 1er mai (fête internationale !) et du Salon du livre d’Arras, en présentant, avec Colères du présent, 4 films :

1) "HARRAGAS", de Merzak Allouache
"Palmier d’Or" à la Mostra de Valencia
Les migrants algériens traversent le méditerranée
http://www.educationsansfrontieres.org/article25104.html

2) « LES CHOIX DE VALENTIN », de Marine Place,
Calais, un lycéen, les migrants, ...
http://www.educationsansfrontieres.org/article23912.html

3) "SIN NOMBRE", de Cary Fukunaga,
Emigrations en Amérique latine
http://www.educationsansfrontieres.org/article23531.html

4) "UN ALLER SIMPLE POUR MAORÉ", d’Agnès Fouilleux
Des Comores vers Mayotte...
http://www.educationsansfrontieres

Ces films seront présentés au Cinémovida d’Arras du lundi 19 avril au dimanche 2 mai avec deux soirées-débat :
• Lundi 19 avril à 20h30, ciné-débat « Un aller simple pour Maoré »
• Mercredi 21 avril à 20h30, « Les choix de Valentin » en présence de Marine Place et de Valentin.

Cinémas sans frontières
RESF Arras-Lens avec
Colères du présent, CIMADE, CASPA, FSU, SUD éducation-Solidaires.

18H00 à l’Univers, projection débat femme et précarité

dimanche 7 mars 2010

Dimanche 7 mars 18H00

à l’Univers, 16 rue Danton à Lille, M° Porte de Valenciennes

PROJECTION DEBAT

Remueménage dans la soustraitance d’ Ivora Cusack ( France, 2008, 70min)

Dans la région parisienne en mars 2002, des femmes de chambre employées des
hôtels Accor se mettent en grève. Leurs revendications principales : la baisse des
cadences de travail et le paiement de toutes les heures travaillées. La plupart des grévistes sont des mères de
famille d’origine africaine qui vont pour la première fois se battre pour leurs droits. Après un an de lutte, elles
sortent victorieuses. Mais en mai 2004, la déléguée syndicale qui avait joué un rôle prépondérant dans la grève,
est licenciée ...

Regards croisé, exposition de portraits de femmes par François Daumerie du 1er au 12 mars.

Le photographe François Daumerie prendra en photo les femmes qui le souhaitent le dimanche 7 mars entre
14H30 et 17HOO.
Alors venez vous faire photographier seule, avec une ou des amie(s), votre mère, votre fille, votre
copine, etc.
Le vernissage de l’exposition Regards croisés aura lieu à 17HOO.

Entrée libre, petite restauration prévue

Organisée par la commission femmes de SUD éducation 59/62 dans le cadre de la journée de lutte pour les droits des
femmes.

Rencontre des médias locaux indépendants à Arras

jeudi 28 janvier 2010

Jeudi 28 janvier, le collectif Indymedia Lille débarque à Arras. Et il ne sera pas tout seul ! En effet,il sera en compagnie de La Brique - journal d’info et d’enquête de Lille et d’ailleurs - et de la station de radio arrageoise PFM.

Objectifs de la soirée : regarder ensemble le film ((i)), Indymedia, l’Argentine et les questions de communication, discuter, débattre, vous montrer comment on fonctionne, comment participer, comment se saisir de l’information pour la faire soi-même.

Rendez-vous à l’Office Culturel jeudi 28/01 à 18h !

En plus c’est gratuit !

Le film ((i)) est une réflexion sur les relations entre les médias et le pouvoir à partir de l’expérience du plus grand réseau mondial de media-activistes : INDYMEDIA. Le documentaire suit la première année d’un petit collectif de Buenos Aires à travers ses luttes au milieu d’assassinats, d’une économie en ruine et des bouleversements politiques argentins.

Liens
- Radio PFM
- la Brique
- indymedia lille

Contre les violences faites aux femmes 3 soirées à l’Univers (Lille) les 28,29 et 30 janvier

jeudi 28 janvier 2010

Le collectif Born in flames organise trois soirées les

28 janvier à partir de 19h00 et les 29 et 30 janvier à partir de 20h30 au cinéma l’Univers (rue Danton, M°porte de Valenciennes à Lille

CONTRE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES

Au programme, projections-débats
- le 28 :Domestic violence 01 de Frederick Wiseman (USA, 35mm, 2000, 200 min)
- le 29 : Domestic violence 02 de Frederick Wiseman (USA, 35mm, 2003, 95 min)
- le 30 : Born In Flames de Lizzie Borden (USA, 16 mm, 1983, 90 min)

Plus d’infos, sur le site de l’Univers

Vendredi 27 novembre, projection organisée par la commission Femmes de SUD éducation 59/62 dans le cadre de le journée contre les violences faites aux femmes.

vendredi 27 novembre 2009

La commission Femmes de SUD éducation 59/62 organise le vendredi 27 novembre la projection du film "J’ai tant aimé" de Dalila Ennadre (2008, 52 minutes).

Cette projection sera suivie d’un débat.

C’est au cinéma l’Univers, 16, rue Danton à Lille (quartier Moulins).

Entrée libre.