SUD éducation 59/62 dénonce les conditions des élections professionnelles 2014 dans l’éducation

jeudi 4 décembre 2014

Le travail pour les élections professionnelles 2014 est commencé depuis longtemps ; or malgré les alertes de SUD éducation, l’administration feint de ne pas voir les dysfonctionnements qui entachent le processus.

Nous tenons de plus à signaler que les organisations syndicales n’envoient pas directement les courriels de propagande ; et le ministère n’a pas respecté son engagement d’assortir chaque courriel d’un lien de désinscription de la liste de diffusion. C’était une demande de SUD éducation, pour permettre aux personnels le souhaitant d’éviter l’engorgement de leur boîte à courriels, et une condition de notre participation aux envois. Malheureusement, le ministère n’a pas tenu parole et n’a pas respecté cet engagement.

Les réunions censées garantir la transparence démocratique ne jouent enfin pas leur rôle : comment vérifier une urne dématérialisée, par exemple ?

-  Lors de la première réunion rectorale « officielle », le lundi 27 octobre (pendant les vacances scolaires), SUD éducation 59/62 a tenu à dénoncer, vu les enjeux, les conditions dans lesquelles se passent ces élections.
SUD éducation a été la seule organisation à faire une déclaration ; elle a été néanmoins relayée sur certains points par la FSU et Action & Démocratie. Les réponses de l’administration ? Du pur formalisme : « merci, nous le notons »...

→ Vous pouvez lire ici et ci-dessous notre déclaration lors de la première réunion académique.

- Le 24 novembre, au niveau national, la fédération SUD éducation a saisi la CNIL.

Les réunions techniques pour lancer le processus n’ont fait que confirmer cette analyse.

- Le jeudi 27 novembre, jour d’ouverture du scrutin, qui se tient nous le rappelons jusqu’au jeudi 4 décembre à 17h00, SUD éducation Nord/Pas-de-Calais a tenu à souligner à nouveau les failles de sécurité démocratique du processus, comme la désinvolture de toute la chaîne hiérarchique, du ministère au rectorat - alors que ces élections sont cruciales pour les personnels, pour leur capacité à contrôler les décisions administratives, à porter leur voix officiellement, ou à se défendre de l’arbitraire hiérarchique.
SUD éducation a été la seule organisation à faire une déclaration.

→ Vous pouvez lire ici et ci-dessous notre déclaration lors de l’ouverture du scrutin.

- Le jeudi 4 décembre, lors du début du dépouillement, SUD éducation Nord/Pas-de-Calais a fait une nouvelle déclaration pour dénoncer les très importantes irrégularités du scrutin, et l’absence de garanties démocratiques. En conséquence, lors du processus dit de "descellement des urnes", nous avons annoncé que nous ne pouvions en toute logique cautionner un processus non démocratique, et nous avons refusé de participer au descellement.
SUD éducation a été la seule organisation à refuser.

→ Vous pouvez lire ici et ci-dessous notre déclaration lors du dépouillement du scrutin.

- Fiasco électronique, communiqué de la fédération des syndicats SUD éducation




Documents joints

SUD_déclaration "élections" 27 11 (...)
SUD_déclaration "élections" 27 11 (...)
SUD_declaration ouverture scrutin_27 11 (...)
SUD_declaration ouverture scrutin_27 11 (...)
SUD_declaration-depouillement_4 12 14
SUD_declaration-depouillement_4 12 14

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois