Bombardier : rétablir la vérité

Communiqué de Solidaires Industrie
lundi 9 février 2015

Plusieurs articles de presse, souvent erronés et reprenant la position de la direction, ont fait part du licenciement d’un délégué SUD - Karim - par l’entreprise Bombardier pour « apologie de terrorisme ».
L’Union syndicale Solidaires Industrie souhaite rappeler quelques éléments et tient à réaffirmer à la fois son soutien inconditionnel à Karim accusé à tort, son attachement à la liberté d’expression et de conscience, et sa lutte contre tous les fascismes, nationalistes ou religieux.

- Karim, secrétaire du CHSCT et membre du syndicat SUD - majoritaire dans l’entreprise canadienne de constructeurs de train - n’a pas été licencié. Il est actuellement sous le coup d’une procédure de licenciement, dont le CE a voté majoritairement contre (5 voix contre 3) et dont l’inspection du travail refusera ce licenciement fondé sur la discrimination syndicale.

- Le fait que Karim soit visé par une procédure de licenciement résulte de l’activité syndicale importante du syndicat SUD et du CHSCT sur les conditions du travail en ayant contraint la boîte à ne plus utiliser plusieurs cabines de peinture tant qu’elles ne seraient pas aux normes. Ces actions syndicales initiées en 2014 et qui continuent font que la direction souhaite par n’importe quel prétexte sanctionner Karim et par là s’en prendre à l’ensemble du syndicalisme de lutte.

- Notre délégué, dans le cadre de l’activité de son mandat, a débattu avec plusieurs salarié-e-s dans l’atelier. Certain-e-s ont fait l’amalgame entre l’origine (réelle ou supposée) de notre délégué syndical, sa religion (réelle ou ou supposée), les attentats horribles commis contre Charlie Hebdo, et le fait qu’il n’était pas ici dans son pays. Notre délégué syndical a réagi vivement et avec raison à tels de propos, dénonçant les amalgames et discutant, comme il est usage de le faire dans les ateliers, en toute franchise et spontanéité.

- La direction a tenté d’exploiter cet échange en montant un dossier vide « d’apologie du terrorisme » en le transmettant au sous-préfet qui n’a donné aucune suite. Un courrier de l’Union syndicale Solidaires industrie, resté sans réponse de l’entreprise, avait condamné l’attitude de la direction de Bombardier faisant le jeu des extrêmes droites et des amalgames en démarrant cette procédure à l’encontre de notre Délégué Syndical. C’est également un signe fort envoyé, puisque l’entreprise sanctionne un salarié et délégué SUD qui adoptait et défendait des positions antiracistes, et accepte que d’autres salarié-e-s puissent considérer notre délégué comme « n’étant pas dans son pays ». C’est d’ailleurs le même Directeur des « Relations Sociales » de l’entreprise qui avait demandé au syndicat SUD de retirer les tracts de Solidaires national contre l’extrême-droite affichés dans l’entreprise !

- Si les manifestations du 7 et 11 janvier 2015, auxquelles ont participé de nombreux-ses militant-e-s de Solidaires industrie ont été un moment fort, « L’Unité Nationale » ne veut strictement rien dire : le patronat profite de ces moments pour s’attaquer aux droits fondamentaux dans l’entreprise et n’en a que faire de la « liberté d’expression ».

- Devant les propos diffamatoires de la part de l’entreprise, notre syndicat engagera les recours juridiques nécessaires. Ça ne sera pas la première fois que l’entreprise sera visée par des procédures, alors même qu’elle est encore visée par des allégations de corruption actuellement.


L’Union syndicale Solidaires Industrie considère que cette affaire est avant tout celle de la discrimination syndicale et d’une instrumentalisation du contexte politique pour s’attaquer au syndicat SUD et ses représentant-e-s. Cette démarche est inacceptable, et après avoir organisé un rassemblement et débrayage devant les portes de l’entreprise vendredi 30 janvier, l’Union syndicale solidaires industrie continuera à se mobiliser pour que cette procédure à l’encontre de notre délégué cesse et à lutter partout où elle est implantée pour construire une société fraternelle et de droits, bien loin de la politique actuelle de l’entreprise Bombardier qui fait le jeu de l’extrême-droite et qui est pourtant financée par l’argent public.



Télécharger le communiqué de presse.
Lire « Bombardier : rétablir la vérité » sur le site de Solidaires Industrie
Ce tract sur le site national de l’Union syndicale Solidaires
L’actualité du soutien sur le site de SUD Industrie 59/62



Documents joints

CP Solidaires Industrie Bombardier 01 (...)
CP Solidaires Industrie Bombardier 01 (...)

Agenda

<<

2018

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627281234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

MANIFESTER, UN DROIT FONDAMENTAL

lundi 20 juin 2016

Amalgame, enfumage et dérive autoritaire, les postures à la Ubu ne parviennent pas à masquer l’illégitimité du projet de loi Travail.

PNG - 22 ko

- 23 juin : communiqué intersyndical.
- Manifester : éducation civique.
- Interdiction ? Une pétition.
- Si le gouvernement persiste : communiqué LDH.
- M. Valls & les manifs : Solidaires sur France Culture.
- Heures sombres : Observatoire de la Discrimination et de la Répression Syndicales.
- Inversion des responsabilités : communiqué Solidaires.
- 23 juin et 28 juin, mobilisation ! Intersyndicale.

25 mai - Rassemblement de soutien

mercredi 25 mai 2016

Pour les personnes interpellées au local de la CNT le 20 avril dernier, un rassemblement de soutien est prévu :

mercredi 25 mai 2016
13h30 devant le TGI de Lille

(avenue du peuple belge)

CNT : rassemblement de soutien

vendredi 22 avril 2016

Ce mercredi 20 avril, la police a assiégé le local de la CNT Lille puis a arrêté deux militants. Ils passent en comparution immédiate ce vendredi 22 avril, au TGI, avenue du peuple belge. Un rassemblement de soutien est prévu à partir de 13h30.

→ Lire notre communiqué.

Indymedia en procès pour diffusion d’informations sur la situation calaisienne

mercredi 24 octobre 2007

Le procés contre la diffusion d’information sur les violences policiéres contre les réfugié-e-s calaisien a eu lieu le 18 octobre. Le procureur demande 1000€ avec sursis pour l’ancien membre de indymedia, la relax pour les 4 militants de l’association Salam et 1500€ ferme pour Zetkin... le jugement sera donné jeudi prochain. contre rendu d’audience, et résultat à venir.

Pour revoir le dossier

Le bulletin n°57 (oct. 2007) RESISTONS ENSEMBLE est sorti

mercredi 10 octobre 2007

"Voici en pdf, le No 57, OCTOBRE 2007, du petit journal mobile
recto-verso A4 "RESISTONS ENSEMBLE" du réseau contre les violences
policières et sécuritaires. Il est destiné à être photocopié et à être
diffusé localement, si le journal vous plaît. Vous êtes invitEes à
participer à son élaboration, à sa rédaction, à se joindre à l’équipe de
rédaction. Nous attendons vos contributions, propositions, critiques ...

à bientôt.
L’équipe de réaction"

AU PROGRAMME :
ADN, le test qui cache la forêt

- ADN, le test qui cache la forêt
- Résistances
- Le droit à la glandouille

- [ S U R L E V I F ]
« Y’en a marre de la violence des flics »

- [ A G I R ]
Réunion publique sur la police technologique
Pas de répit pour le Tazer

- [C H R O N I Q U E D E L ‘A R B I T R A I R E]
Les CRS violeurs et la loi
CRS blessés aux Tarterêts : pas de « guet-apen », mais 8 ans de prison
Mort dans un commissariat : santé fragile ? Ou...
Entretien La Rumeur
Lyon : 18 mois de taule pour un ticket de bus
Lyon : coup de massue de la cour d’appel
Morte, défenestrée
La traque, barbarie étatique et torture morale
Et encore...
Délation à tous les étages
Lyon : menaces sur la directrice de Cabiria

Le bulletin n°56 (sept. 2007) RESISTONS ENSEMBLE est sorti

dimanche 9 septembre 2007

Il est consultable en ligne ici

Au programme :

- Les « délinquants » sont des « fous » et les « fous » sont des « délinquants »

- Véflic
- La prochaine AG du rézo Résistons Ensemble...

- [ A G I R ] (Comité de vigilance du quartier des Amandiers ; Défendons La Rumeur ! ; Non à l’extradition de Marina Petrella

- [ S U R L E V I F ]

- [C H R O N I Q U E D E L ‘A R B I T R A I R E]

18 juin 10h : rassemblement devant le TGI soutien aux sans paiers interpellés le 15 juin

dimanche 17 juin 2007

25 des sans-papiers interpellés vendredi lors de l’occupation
de l’espace international (espace patronal) passeront
lundi matin au TGI. Le reste a été libéré.

Pour plus d’infos, voir http://lille.indymedia.org/spip.php?article9419

Rassemblement lundi à 10h devant le TGI !!!

TGI : avenue du peuple belge, Lille

18 Avril au CCL 18h30 : Violences à Calais - Procès Indymedia Lille

dimanche 15 avril 2007

CCL : 4 rue de Colmar à Lille, M° porte des postes

Pour voir le programme de la soirée

pour des infos sur le procès : deux articles le plus récent et le communiqué initial

le n°52 de Résistons ensemble est sorti

mardi 10 avril 2007

Il est téléchargeable sur leur site : http://resistons.lautre.net/

le n°50 de Résistons ensemble est sorti

mardi 13 février 2007

Il est téléchargeable sur leur site : http://resistons.lautre.net/