Mutations dans l’académie – bilan 2015 et postes spécifiques.

samedi 14 novembre 2015

Début novembre se sont tenus de groupes de travail au rectorat de Lille concernant le bilan du mouvement intra-acédmique (2nd degré – personnels éducation, enseignants et COP) et la politique académique en matière de postes spécifiques (2nd degré). SUD Education 59/62 y était présent puisque représentatif.

1- Bilan du mouvement inter-académique 2015.

Le nombre de participant-e-s a été en forte augmentation ainsi que le nombre de muté-e-s pour ce mouvement. Cela est dû à :
– une diminution de postes réservés aux stagiaires (1 seul concours contrairement à 2014 et stagiaires affecté-e-s à mi-temps et non plus à temps plein)
– des créations de postes en lycée pour couvrir la hausse démographique.
Ceci écrit, le nombre de créations de postes est bien trop faible et ne permet pas de revenir à la situation d’avant 2008, année à partir de laquelle les vagues de suppressions de postes se sont succédées. Pire, le nombre de TZR (titulaire sur zone de remplacement) fond à vue d’oeil... le rectorat augmente donc le recours aux personnels précaires ! La situation en terme de remplacement est critique dans plusieurs disciplines.

SUD Education continue de réclamer une augmentation importante du nombre de créations de postes afin de satisfaire les besoins criants notamment en terme de remplacement, ainsi que la titularisation de personnels précaires !

Par ailleurs, un groupe de travail aura lieu en décembre sur la préparation du mouvement intra-académique 2016. SUD Education y sera représenté pour faire entendre ses revendications notamment en terme de barêmes.

2- Postes spécifiques (nationaux dans l’académie ou académique)

Le rectorat a pour objectif d’établir une cartographie académique des postes spécifiques ; il convient que jusqu’alors, la politique académique en la matière n’a été qu’un empilement de décisions individuelles conduisant à une ambiguité sur l’occupation des postes et donc à des situations d’injustices, ce que dénonçait SUD Education.
Le rectorat semble vouloir clarifier la nomenclature, définir un poste comme spécifique (national ou académique) sur des critères définis au prélable commun à l’ensemble de l’académie et des disciplines.

SUD Education se satisfait de cette évolution même si :
– le nombre de postes spécifiques doit rester limité. SUD Education considère que certains postes spécifiques n’ont pas lieu d’être (comme par exemple en langues pour les filières bi nationales type Abibac, Bachibac ; au lycée d’Excellence de Douai ...). Cela contribue à retirer certains postes "convoités" du mouvement "classique" et à introduire une décision d’ordre hiérarchique sur la mutation avec l’avis du chef d’établissement et de l’inspection.
– l’avis hiérarchique a une place bien trop importante dans ce dispositif, des avis de nomination (ou de non-nomination) posent question...

La "carte" des postes spécifiques sera validée en CTA (comité technique académique) en novembre.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

CUI - CAE : quelques droits à faire respecter

mercredi 4 février 2015

Les contrats CUI-CAE sont des contrats de droit privé, c’est-à-dire encadrés par le Code du travail. La norme de celui-ci est le CDI. Le CUI-CAE est une dérogation au CDD : l’employeur reçoit une subvention de l’État et doit en contrepartie assumer l’insertion professionnelle de la personne qu’il emploie en lui fournissant une formation qui est plus qu’une aide à la prise de poste.

Dans les faits, c’est rarement respecté : l’Éducation nationale use et abuse de ce type de contrat pour disposer d’une main d’œuvre bon marché, qui n’a pas les mêmes droits que les autres, et qu’elle estime corvéable à merci.

Ainsi elle profite de la possibilité de modulation pour en faire une annualisation, et imposer aux personnels 24h hebdomadaires payées 20h.

SUD éducation s’oppose radicalement à cette exploitation et revendique des embauches sous le même régime de droits et de salaire.

Par ailleurs, SUD éducation défend au quotidien les personnels face aux nombreux abus de la hiérarchie. Ce petit tract a pour objectif de rappeler quelques droits, à destination des personnes en CUI-CAE effectuant des missions d’auxiliaire de vie scolaire (AVS), d’aide administrative ou de surveillance dans les écoles ou établissements du second degré.

Quelques droits en CUI-CAE par la fédération SUD éducation. En cas de problème, contactez-nous !

Et voilà le travail !

mercredi 17 décembre 2014

La deuxième édition de la brochure de SUD éducation sur les conditions de travail est sortie, vous la trouverez ici.

Et voilà le travail : campagne fédérale pour l’amélioration de nos conditions de travail

lundi 11 mars 2013

Vous trouverez en suivantce lien tout le matériel à diffuser pour lutter contre la dégradation de nos conditions de travail.

MASTERS DE L’ECONOMIE/CIC:UNE VICTOIRE CONTRE LA MARCHANDISATION DE L’ECOLE

mercredi 6 octobre 2004

Un jugement récent du Tribunal Administratif de Cergy Pontoise condamne le jeu des Masters de l’Economieorganisé par le groupe CIC.

Gilbert Molinier, professeur de philosophie au lycée Blanqui de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) et élu au CA s’était opposé, en vain, à l’organisation de ce jeu dans son établissement. Le proviseur et la proviseure-adjointe avaient porté plainte et engagé une procédure judiciaire contre lui.

Aujourd’hui le TA de Cergy-Pontoise donne raison à notre collègue, sans toutefois accéder à sa demande de remboursement des frais judiciaires engagés pour sa défense.

Malgré ce jugement en demi-teinte, l’arrêt du TA de Cergy-Pontoise fera jurisprudence et constitue un avertissement pour les chefs d’établissement et gestionnaires enclins à favoriser l’intrusion des marques et de la publicité dans les établissements publics.

Le dossier complet de l’affaire est consultable sur le site de Gilbert Molinier