LES DROITS SOCIAUX NE SE BRADENT PAS !

Tract de l’Union Syndicale G10 Solidaires Nord
samedi 4 septembre 2004

Les contre réformes du gouvernement, exécutant fidèle des exigences du patronat, se sont accélérées brutalement cet été.

Elles mettent en péril 60 années de conquêtes sociales.

La remise en cause des 35 heures dans de nombreuses entreprises en France et en Europe dans le cadre d’un chantage aux délocalisations, le vote en pleine vacances de la loi de la réforme de l’assurance maladie, le décret scélérat mettant en cause le 30 juillet la médecine du travail, le vote de la loi de décentralisation taillant en pièce les services publics dés le 1er janvier 2005, la privatisation de France télécom, de la poste et d’EDF sont autant de démonstrations de l’arrogance du patronat et du gouvernement.

La riposte du monde du travail est plus que jamais nécessaire pour endiguer le délitement de tous les droits sociaux, pour augmenter les salaires, défendre les 35 heures, les services publics et l’emploi.

Cette riposte ne peut être que la plus large et la plus unitaire possible. L’Union Syndicale G10/Solidaires et les syndicats SUD n’auront de cesse de s’y employer.

Les prix montent, les salaires doivent monter !

Alors que les bénéfices des principales entreprises françaises n’ont jamais été aussi élevés depuis 1992, la pauvreté n’a jamais été aussi grande dans le pays. Plus d’un million de salariés à temps partiel imposé, perçoivent moins que le SMIC.

L’heure est à l’offensive sur les salaires, élément essentiel pour pouvoir vivre dignement.

35 heures : l’urgence d’agir

Quand le patron de BOSCH exerce un chantage : délocalisation ou remise en cause des 35 heures, c’est tout le patronat qui se régale.

Le gouvernement rencontre les syndicats dits représentatifs sur plusieurs points dont les 35 heures.

Son seul souci est encore de faciliter la tache des patrons qui exigent de travailler plus en libérant les heures supplémentaires jusqu’à 240 heures. Cette hausse de la durée du travail que patronat et gouvernement entendent mettre en place créera, nous le savons tous, encore plus de chômeurs.

Agir et encore Agir dans le privé comme dans le public, c’est le seul choix pour tous les salariés.

La casse de la Sécurité sociale

En plein été, comme il l’avait fait pour les retraites, le parlement a adopté la réforme de l’assurance maladie !

C’est une régression considérable qui pénalisera tous cotisants ( hausse du forfait hospitalier, hausse des mutuelles, déremboursement de médicaments ), tout en faisant la part belle aux laboratoires pharmaceutiques qui comme AVENTIS réalisent de colossaux profits remboursés par la sécurité sociale.

La bataille sur l’assurance maladie ne peut se conclure avec cet épisode imposé par un gouvernement au pouvoir sans partage et auxiliaire des exigences du patronat.

Le G10/Solidaires et les syndicats SUD n’auront de cesse de mener le combat pour l’annulation de cette loi, même si nous savons que celui-ci sera de longue durée.

Toujours plus de privatisation, toujours moins de services publics !

Le 1er septembre, le gouvernement par la voix de SARKOZY a annoncé la vente d’actions France Télécom qui aboutit à une prise de participation majoritaire du privé. Cette annonce est doublée simultanément d’une offensive sans précédent contre la poste et notamment l’existence de bureaux de proximité et fait suite à la privatisation d’EDF adoptée en juillet. C’est l’égalité d’accès à tous les citoyens à des services publics qui une fois de plus est mis en cause et qui nécessite une riposte d’ensemble des salariés des services publics et de la population.

La santé de tous les travailleurs attaquée de plein fouet !

Un décret du 30 juillet 2004 remet en cause les fondements même de la médecine du travail en supprimant l’obligation de visite annuelle d’un médecin du travail qui est portée à 2 ans.

En imposant un doublement du nombre de salariés couverts par le médecin du travail ( 3300 ) et en portant à 450 le nombre d’entreprises couvertes par un médecin du travail.

Autant dire que ce décret scélérat aggravera la situation déjà pitoyable de la médecine préventive qui pâtissait dans le passé d’un manque total d’indépendance vis à vis du patronat et d’un manque de moyens.

La conséquence immédiate sera que des centaines de salariés ne verront pas détectées à temps de nombreuses maladies dont les cancers professionnels qui sont une des causes de mortalité les plus importantes.

8 septembre à Lille : Manifestation Unitaire dans l’Education Nationale.

Sud Education et les Organisations Syndicales, ainsi que les associations de parents d’élèves, appellent à manifester contre la précarisation, les réductions de postes, et la défense du Service Public dans l’Education Nationale.

SGAD et SUD en Action à Esterra et Transpole

Les syndicats SGAD d’Esterra et Sud Transpole, membres de l’Union Syndicale G10 Solidaires, ont déposé des préavis de grève pour les 4 et 6 septembre. Au cœur des revendications, la question des salaires et des conditions de travail. Au delà de ces actions, l’Union Syndicale G10 Solidaires considère que c’est à l’ensemble du mouvement syndical de prendre à bras le corps la question du pouvoir d’achat.

Décentralisation : Réforme amère !

La “mère des réformes” promise par Raffarin, publiée en août au journal officiel, prendra effet au 1er janvier 2005. Pour plus de 100 000 fonctionnaires d’Etat, ce sera la remise en cause du statut, pour l’Education Nationale et l’Equipement ce sera le démantèlement du Service Public et l’ouverture au privé d’un marché juteux, pour la population ce sera l’augmentation des impôts locaux et la réduction de l’accès aux services publics.

2 Contrôleurs du Travail assassinés !

Le syndicat Sud Travail (Inspection du Travail) et l’Union Syndicale G10 Solidaires sont horrifiés par l’assassinat de Sylvie Trémouille et Daniel Buffières à Saussignac par un employeur qu’ils voulaient contrôler. Ce drame survient dans un climat délétère où le gouvernement, qui verse aujourd’hui des larmes de crocodile, n’arrête pas, avec le Médef, de critiquer les fonctionnaires, attaque le Code du Travail et veut le mettre en pièce.

Sud Travail et l’Union Syndicale G10 Solidaires, au delà de leur tristesse et de leur solidarité vis à vis des victimes et de leurs familles, veulent exprimer leur révolte et leur colère.

Décidément, cette rentrée est la rentrée de toutes les agressions, alors :

Ne vous laissez pas faire, contactez l’Union Syndicale G10 Solidaires et les Syndicats SUD, prenez votre part à la lutte contre le patronat et le gouvernement !

PDF - 79.1 ko
tract 1er septembre
DjVu - 30.3 ko
tract1er septembre

G10 SOLIDAIRES Région Nord - Union Interprofessionnelle Locale de Lille et environs

12, rue d’Artois 59000 Lille - Tel/fax : 03.20.48.64.37 ou 03.20.74.17.69 ou 03.20.55.99.29

g10solidaires.nord@wanadoo.fr

SUD Collectivités Territoriales, SUD Rail, SUD Transpole, SUD Santé Sociaux, SUD Protection Sociale, SUD éducation, SUD AFPA, SNJ, SNABF Solidaires, SUD PTT, SUD VPC, SUD Travail-Affaires Sociales, SUD ANPE, SNUI, SNUCCRF,SOLIDAIRES Douanes, SU Trésor, SUD Retraités mineurs, SUD Recherche, Union Interprofessionnelle des Retraités, SUD Banques, SUD Energie, SUD Etudiant[e], SUD Industries.


Documents joints

tract 1er septembre
tract 1er septembre
tract1er septembre
tract1er septembre

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

AIR FRANCE : SOUTIEN AUX SALARIÉ-ES !

mardi 17 novembre 2015

SUD éducation 59/62 réaffirme son soutien aux salarié-es d’Air France victimes d’un chantage odieux à l’emploi, et aux salariés du sol et pilotes incriminés par la direction pour en faire des exemples. Six d’entre eux ont été mis à pied sans solde. Des procédures de licenciement sont menées sans élément tangible. Ne nous y trompons pas : la direction d’Air France veut se faire justice, casser un mouvement social légitime, et elle tente un contre-feu pour masquer ses errements.

La vérité sur les procédures.
Air France c'est ça ! (SUD Aérien)
La mobilisation / Les vrais comptes d'Air France (Alter).

CAISSE DE SOLIDARITÉ : PARTICIPEZ !




Toute l'info sur solidaires.org

EN GRÈVE LE 8 OCTOBRE !

jeudi 8 octobre 2015

SUD éducation 59/62 appelle à la grève le 8 octobre.
L’Union syndicale Solidaires est partie prenante de cette mobilisation unitaire.
logo Solidaires
→ Lisez le communiqué commun de septembre
→ Lisez l'appel CGT - FSU - Solidaires de juin
→ Retrouvez le 8 octobre dans le n°131 de Solidaires en action

PPCR : PASSAGE EN FORCE

jeudi 1er octobre 2015

Solidaires Fonction publique constate que le gouvernement ne respecte plus les accords de Bercy, en passant outre l’opposition majoritaire des syndicats au protocole PPCR !

→ Le communiqué de Solidaires Fonction publique
→ TOUT SUR LE PPCR : tapez PPCR dans le moteur à mots-clefs de Solidaires

SUD éducation soutient la grève à Radio-France

mardi 24 mars 2015

Les revendications portées par les salarié-es ne sont toujours pas entendues, ou peu s’en faut. Le service nettoyage dont certaines personnes ont été écartées après 25 ou 30 ans de service, a été réintégré, c’est une petite victoire. Pour le reste, les salarié-es dénoncent la souffrance au travail et la confusion entre service public et "marque". La grève a été reconduite. Avec nous le 9 avril ?

SUD éducation soutient la grève.

Communiqué intersyndical
SUD Radio France en grève
Le Meilleur des Ondes
Le Concert Interdit

Les capitalistes nous coûtent cher

lundi 9 février 2015

Le Réseau européen des syndicats alternatifs et de base lance une campagne internationale unitaire Les capitalistes nous coûtent cher.
PREMIÈRE AFFICHETTE (ou ici)

Les Capitalistes nous coûtent cher !

la campagne de Solidaires
la motion du Réseau européen

Menaces de mort à l’encontre d’un camarade !

vendredi 6 décembre 2013

Stop aux agressions fascistes !

Un jeune camarade de SUD étudiants Lille a reçu cette semaine, dans sa boîte aux lettres, une lettre anonyme contenant des menaces de mort.

L’Union syndicale Solidaires 59/62 prend très au sérieux cette nouvelle provocation fasciste. En effet ce jeune camarade a déjà fait l’objet de violences fascistes le 26 mars 2012, qui ont donné lieu à une main courante à l’époque.

De plus, les caves de la bourse du travail ont été marquées de 2 croix gammées, dans la nuit du 2 au 3 décembre 2013. Ce courrier s’inscrit dans le climat actuel de déchaînement raciste et xénophobe, comme rarement le pays a pu en connaître, de haine anti-rom, alors que 110 Roms sont actuellement accueillis à la bourse du travail de Lille.

L’Union syndicale Solidaires 59/62 appelle l’ensemble des syndicats, les organisations démocratiques et antifascistes à s’opposer avec la dernière des énergies aux idées et aux menaces fascistes qui se développent dans le pays.

Elle invite à ce titre à une réunion unitaire dans les locaux de l’Union syndicale Solidaires de la Bourse du Travail de Lille, 174, Bd de l’Usine, ce Lundi 9 décembre à 18 h.

Le communiqué du 6 décembre de Solidaires 59/62.

Fonction publique : abrogation de la journée de carence à compter du 1er janvier 2014

vendredi 15 novembre 2013

Le 13 novembre 2013, lors de la discussion budgétaire, l’Assemblée Nationale a voté l’abrogation du jour de carence à compter du 1er janvier 2014.

Cette abrogation avait été annoncée suite à la grève massive du 31 janvier 2013, à l’appel unitaire de l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires.

L’Union syndicale Solidaires n’a depuis cessé d’exiger l’abrogation effective de cette journée de carence, sans aucune efficacité en faveur de l’équité public /privé, et qui porte même préjudice à bien des agent-es malades.

Elle revendique que soient également abrogées les journées de carence pour les salarié-es de droit privé.

- Le communiqué de Solidaires Fonction publique du 14 novembre 2013.

{{Assemblée Générale extraordinaire de l’union syndicale Solidaires Nord-Pas-de-Calais}}

mercredi 3 octobre 2007

Le vendredi 5 octobre 2007 De 9H00 à 12H30

Salle des Célestines (La salle se situe rue des célestines, face au palais de justice de Lille)

A l’ordre du jour :

- Points sur les mobilisations autour de la grève du 18 octobre : Au niveau régional, compte-rendu des différentes intersyndicales : cheminots, Fonction Publique, ...) ;

- Au niveau national (compte-rendu du comité national de Solidaires du 4 octobre) ;

- Débat autour de la mobilisation et de la construction du rapport de force.

RAPPEL : CETTE AG EST OUVERTE A TOUS LES ADHERENTS.

30 000 manifestants à Lille ce 7 mars : la répression de la jeunesse comme réponse du pouvoir

mercredi 8 mars 2006

Communiqué de presse de l’Union Syndicale Solidaires Nord Pas de Calais

Mardi 7 mars 2006

Malgré la puissante démonstration de la jeunesse et du mouvement syndical de jeudi 7 mars, l’arrogance du pouvoir s’est traduite par des charges policières et une vingtaine d’interpellations à la manifestation Lilloise, 2 à Arras. Un militant a du être hospitalisé au CHRU.

L’Union Syndicale Solidaires dénonce cette répression du mouvement social et de la jeunesse. La légitimité de la lutte contre le CPE et le CNE est incontestable. Alors que la précarisation sociale touche 20 millions de personnes de ce pays soit un tiers de la population, la réponse à apporter aux revendications de la jeunesse se situe à mille lieues des coups de matraques et du 49-3.

L’Union Syndicale Solidaires exige la libération immédiate des jeunes et exige qu’aucune poursuite ne soit entreprise à leur encontre. Elle appelle de ses vœux la poursuite de l’action contre le CPE et à un soutien grandissant du monde du travail et de la jeunesse.