ESAAT : Non à la privatisation de l’école publique !

vendredi 2 février 2007

Le 30-01-07
Ecole supérieure d’arts appliqués et textile - ROUBAIX

non a la suppression de sections textiles dans le public
et a la privatisation de la formation !
Non aux suppressions de postes !
Non au gÂchis de COMPETENCES, de savoirs
et à la casse du service public d’EDUCATION !

Le personel de l’esaat se mobilise :

Assemblée générale le mercredi 7 février à 18h

Appel à la grève et manifestation intersyndicale au niveau national le jeudi 8 février.

Une pétition internet et papier est en préparation.
Journée d’action propre à l’ESAAT est prévue pour le mardi 13 février .

Le contexte change

On nous dit que le secteur textile est en crise, et il est vrai que les entreprises du textile délocalisent : le Nord-Pas-de-Calais est particulièrement touché.
Dans le même temps, les dirigeants du secteur nous disent qu’ils veulent moderniser et participer à la « révolution industrielle » des textiles techniques qui aurait déjà généré 9000 emplois dans la région (Voix du Nord du 11/01/07).

Alors, pourquoi est-ce le moment que choisit le Recteur pour fermer purement et simplement les dernières sections textiles de L’ESAAT : BTS ennoblissement et tissage ? (les autres formations, bonneterie et filature, ayant fermé progressivement)
Prétexte : les problèmes de recrutement, les formations qui ne seraient plus « attractives »

Le même Recteur en profite pour transférer élèves, espaces, matériels... au secteur privé !

Pour les étudiants actuels, cela se traduirait par une première année dans le public... et une seconde année, dès la rentrée prochaine, dans le privé, sans changer de lieu !
Rupture de contrat de la part du public ; pour les étudiants, un BTS en alternance au rabais avec environ moitié moins d’heures d’enseignement général et professionnel : c’est scandaleux !

Pourtant, le secteur textile emploie encore plus de 20 000 personnes dans la région et les titulaires des différents BTS textiles de l’ESAAT s’insèrent facilement dans le milieu professionnel.

Si on assiste aujourd’hui à une désaffection des candidatures en BTS, la fermeture des bacs techno et d’autres formations de BT y a largement contribué. Le recrutement qui ne posait pas de problèmes majeurs lorsqu’il était « géré » par l’école a brusquement et étrangement chuté voire disparu lorsque le rectorat a informatisé le système. Les rumeurs persistantes de fermetures ont amplifié le phénomène et ont achevé de démotiver les derniers candidats.

Et que dire du manque d’appui de la profession ? Le transfert du public au privé n’est-il pas une manière pour la profession d’avoir la main-mise sur la formation ?
Sans parler des financements régionaux qui pourraient en découler. D’autant que la Région mise et investit dans la création d’un pôle de compétences dédié notamment aux textiles innovants. L’école aurait pu aussi en profiter ...

Une privatisation d’une partie de l’école, de la formation et plus globalement du service public d’éducation.

La Région aussi privatise : les locaux, tout comme le matériel ont coûté plusieurs millions à la région et au contribuable et elle n’hésite pas à les transférer au privé.

Le plan du Recteur et de la Région se dessine ainsi : l’organisme repreneur serait le CIA-Gafit, centre d’apprentissage qui n’a encore aucun BTS, mais qui serait en mesure, par on ne sait quel miracle, de dispenser toutes les formations qui existaient initialement à l’ESAAT. Il profiterait des espaces et matériels voire de quelques enseignants (sous un improbable statut) de l’école, s’accaparant une partie de son identité, de sa spécificité et son histoire.

Des postes qui vont disparaître.

Soumis aux aléas de la conjoncture économique, c’est tout un dispositif éducatif, de savoir-faire, de compétences, d’outils qui disparaîtraient. En terme de postes : six équivalents temps plein supprimés, selon le rectorat !
L’école, la formation professionnelle n’a pas vocation à se soumettre aux fluctuations du marché même si la formation professionnelle évolue et s’actualise en fonction des réalités des professions et des technologies.

Une mise à disposition de locaux qui prive l’école de toute perspective
d’évolution de ses formations.
Si une partie de l’Esaat est annexée par le secteur privé, on peut se demander ce que deviendrait l’école...
Le secteur textile représente au moins la moitié de la surface de l’école, et, déjà, un certain nombre d’activités se déroule dans des ateliers partagés avec d’autres sections. L’établissement est au maximum de son « taux d’occupation », comment avoir de nouvelles perspectives d’évolution dans ce contexte ?

Sous prétexte d’économies, il est scandaleux que le Recteur aussi bien que la Région bradent la formation !

Le personnel de l’Esaat, Syndiqués et non syndiqués réuni
en assemblée générale, le 30 janvier 2007


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Communiqué de soutien à une militante calaisienne

mardi 20 septembre 2016

Le 27 juillet dernier, une militante calaisienne de SUD éducation - Solidaires a été interpellée alors qu’elle quittait une minute de silence en la mémoire de migrant-e-s décédé-e-s.

Cette interpellation arbitraire a été suivie d’une garde à vue de 21h et témoigne, une nouvelle fois, du climat de répression contre toute action sociale.

SUD éducation 59/62 condamne fermement cette arrestation et apporte tout son soutien à notre camarade ainsi qu’à tous les militant-e-s qui luttent pour les droits des migrant-e-s.

D’ores et déjà, SUD éducation 59/62 appelle à un rassemblement de soutien lors de son procès le mardi 29 novembre à 13h30 (date de report) devant le TGI de Boulogne sur Mer.

Goodyear : Nous ne laisserons pas faire !

mardi 16 février 2016

La condamnation des 8 « ex » salariés de Goodyear à une peine de 2 ans de prison, dont 9 mois ferme, est pour l’Union syndicale Solidaires totalement inacceptable.
Cette condamnation confirme que la lutte de classe existe bien et que la justice a choisit son camp : celui des patrons et des actionnaires !
Solidaires a publié un communiqué.
Nous en laisserons pas faire !

Dans la région, des collectifs sont en train de se créer :
- le 17 février, à 19h, au LAG
- le 25 février,à 18h, à Lille (Espace Marx ­ 6bis rue Roger Salengro)
- le 26 février, à 17h, à Béthune (ULCGT, 3 pl de l’Europe)

RASSEMBLEMENTS CHARLIE-HEBDO AUJOURD’HUI

mercredi 7 janvier 2015

Suite à l’attentat contre Charlie-Hebdo,
plusieurs rassemblements sont prévus dans la région et notamment :

- à Arras : 18h30 devant le Beffroi, place des Héros ;

- à Boulogne-sur-mer : 18h00 devant le théâtre Monsigny ;

- à Dunkerque : 18h30 devant la CUB ;

- à Lille : 18h, place de la République ;

- à Valenciennes : 18h, place d’Armes.

A l’université Lille 1, Arrêtons les discriminations, les stigmatisations et les pratiques de dénonciations à Lille1 !

lundi 29 avril 2013

Les membres de Solidaires étudiant-e-s à Lille 1 ont rédigé une lettre ouverte adressée à la présidence de l’Université Lille 1. Vous la trouverez ici. Sud éducation 59/62 soutient cette initiative.

10/3/07 | manif - info contre le centre de rétention de Lesquin

jeudi 1er mars 2007

14H forum d’information sur les centres de rétention et la machine à expulser devant la gare de Lesquin (tables d’infos, prises de parole, récits...).

15H manifestation de visualisation du centre de rétention départ devant la gare de Lesquin.

Voir le tract d’appel

action contre l’homophobie 27 janvier 15h Grand Place

mardi 23 janvier 2007

Réaction au rendu du délibéré du procès en appel de Christian Vanneste (député homophobe UMP de Tourcoing) qui aura lieu le jeudi 25 janvier.

Pour plus d’infos

Verdict du procès des 11 d’Avelin

mardi 8 novembre 2005

Nous avons été une cinquantaine de personnes (CNT, Confédération Paysanne, Verts, Sud…) à être venu soutenir les 11 d’Avelin aujourd’hui à la sortie du Tribunal de Grande Instance de Lille pour l’annonce du rendu du jugement du 29 et 30 septembre.

Ils sont condamnés pour huit d’entre eux à 1 mois de prison avec sursis et pour les trois élus à 2 mois avec sursis. S’ajoutent à cette peine pénale 5000 € de dommages et intérêts et 300 € chacun au titre de remboursement des frais de justice de la partie adverse.

Compte tenu des peines encourues pour cet arrachage d’OGM (5 ans de prisons, 75.000 Euros d’amende et 250.000 Euros de dommages et intérêts), le résultat du procès peut-être considéré comme une victoire pour nous.

Mais, la lutte continue, le procureur peut faire appel et d’autres procès vont avoir lieux, le prochain en date est celui des 9 de Guyancourt le 17 novembre et pour lequel un déplacement en bus est organisé.

A bientôt donc…

Pour le Comité de soutien aux 11 d’Avelin,

Xavier.

Soutien à Jean Claude LENOIR Et Charles FRAMMEZELLE Tous à la Cour d’Appel de Douai le 27 Octobre !

jeudi 13 octobre 2005

Ces deux militants sont membres du Collectif C’SUR de Calais qui apporte une aide humanitaire et un soutien aux migrants et demandeurs d’asile depuis la fermeture du centre de Sangatte.

En s’opposant en 2003 à une rafle massive de migrants dans des conditions de violences policières insupportables, ils furent injustement mis en examen en 2003 pour outrage à agents, pour des propos qu’ils n’ont jamais tenus. Ils ont été condamnés en 1ère instance par le TGI de Boulogne sur Mer à de lourdes amendes.

A travers ce procès, on cherche à briser le mouvement militant. Face aux provocations verbales policières, nous revendiquons le droit à la libre expression de nos revendications concernant la défense des migrants.

Nous appelons donc les citoyens, le mouvement associatif, les syndicats et partis politiques à retenir cette date et à se mobiliser pour obtenir l’arrêt des poursuites judiciaires contre les militants calaisiens.

PARCE QUE LA SOLIDARITE N’EST PAS UN DELIT

Rassemblement devant la Cour d’Appel de Douai

Le jeudi 27 Octobre à 13 H

Co-voiturage organisé devant la mairie de Calais à 11 H

Premiers Signataires de l’appel : C’ SUR, Salam, La Belle Etoile, Secours catholique, ATTAC, AC !, Emmaüs, Faut qu’on s’active, CNSP, CSP59, GISTI, FASTI, SUD Education, Confédération paysanne, Syndicat de la Magistrature, Les Verts, groupe des élus écologistes de Calais, Coordination communiste …

Soutien à la famille Tukalayenge

jeudi 13 octobre 2005

Après l’audience du mercredi 12 octobre, les recours auprès du tribunal administratif des époux Tukalayenge risquent fort d’être annulés et Maurice (le père) va donc bientôt devenir "expulsable", malgré ses quatre enfants (dont deux nés en France).
Une audience a été demandé au prefet du Pas de Calais en dernier recours...

Venez nombreux au rassemblement de soutien qui aura lieu

le mercredi 19 octobre à 15h à la préfecture d’Arras

Procès des 11 d’Avelin : préavis de grève pour les 29 et 30 septembre 2005

vendredi 23 septembre 2005

SUD éducation a déposé un préavis de grève pour les journées du 29 et du 30 septembre, afin de permettre aux adhérents qui le souhaitent de soutenir les camarades poursuivis.