Objectifs, compétences, pilotages, résultats : devise de la circulaire de rentrée 2007

mardi 13 février 2007

« L’économie de la connaissance nous invite à investir dans l’éducation, la formation et la recherche ». Cette citation n’est pas synonyme de multiples créations de postes dans l’Education Nationale et la recherche pour la rentrée 2007. Elle aurait pu être extraite du processus de Bologne mais non il s’agit des premières lignes de la circulaire de rentrée 2007. Beau cadeau que nous fait chaque année le gouvernement et qui régente l’école pour l’année scolaire suivante, celle pour la rentrée 2007 est un monument à la gloire de la libéralisation de l’école. Le nombre de fois où les mots compétences, résultats, pilotages apparaissent est tout simplement abominable. Au dessus de tout, la Sainte Bible de l’Education Nationale l’an prochain : la LOLF. Avec ses règles, « le pilotage » des académies est renforcé avec l’établissement de « contrats d’objectifs » couplé aux « projets annuels de performance ». Cela se passe de commentaires.

A partir de ces principes fondamentaux, la politique du ministère pour l’an prochain est détaillée abondamment. En résumé, elle prolonge toutes les réformes de De Robien et généralise certaines expériences. Dans le premier degré, le socle commun des connaissances doit devenir la référence de tous les programmes et enseignements. Dans la logique de ce texte, la base élèves est généralisée à tout le pays, autant habituer de suite les enfants au flicage qu’ils subiront toute leur vie. Toujours dans une logique accrue de contrôle, l’enseignement de la grammaire sera normalisé : il se fera « à partir d’une terminologie uniformisée ».
Dans le second degré, le but est de renforcer l’autonomie des établissements surtout grâce à l’aide du conseil pédagogique qui devra fixer les aspects pédagogiques du projet d’établissement avec un droit absolu à l’expérimentation. La voie est ainsi grande ouverte à la mise en concurrence des établissements. Cette circulaire ouvre aussi la possibilité d’assouplir les horaires des enseignements dans le but de favoriser le pluridisciplinaire. En somme, il ne restera plus qu’à y mettre les profs bivalents. Pour finir, le chef d’établissement établit un rapport annuel sur le fonctionnement pédagogique du bahut ! Evidemment, on met en avant la note de vie scolaire puisque cette circulaire insiste bien sur son application, le tout surveillé par les inspecteurs.
Pour l’éducation prioritaire, aucune remise en cause des réseaux ambition réussite, bien au contraire puisque le reste de l’éducation prioritaire devra se fonder dans des « réseaux réussite scolaire ». Ces réseaux seront gérés par les académies qui auront la liberté de faire sortir les maillons faibles à leur guise.

De manière transversale, à l’école et au collège, le but de cette circulaire est l’augmentation du temps de travail des enseignant-e-s avec la remise au goût du jour des études surveillées. S’il n’est pas question de moyens supplémentaires pour cela, la circulaire note bien « la plus-value qu’elles apportent aux élèves » !
Ceci n’est que quelques aspects de cette circulaire qui fait aussi la part belle au projet de loi de prévention de la délinquance, à la nouvelle mouture des réunions parents-profs (cf espace juridique du site internet du syndicat), à la réforme de l’orientation prolongée en classe de première (cf p.4 de l’InfoSUD de janvier 2007)...

Au final, cette circulaire nous souhaite la bienvenue dans la SA Education Nationale, filiale du groupe AGCS.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois