Base de données élèves : renseigner, pour mieux ficher et mieux fliquer

dimanche 3 juin 2007

Contrairement à ce que déclaraient la hiérarchie ou les plaquettes de présentation, la base de données élèves exige que soient renseignées la nationalité et la date d’arrivée en France des enfants inscrits dans l’école. Comportant les noms et adresses des parents, elle devient de fait un outil particulièrement efficace pour la chasse aux enfants sans papiers et transforme les enseignant-e-s en supplétifs de la police. La base de données élèves n’est pas l’innocent système de gestion que la hiérarchie et la plaquette de présentation nous font miroiter. Elle est nominative et n’est absolument pas destinée à rester dans les écoles : mairies, IA et ministère peuvent y avoir accès via Internet. Nul ne sait ce que la hiérarchie compte faire des données recueillies ni à qui elle les transmettra.

Sud éducation 59/62 refuse le flicage et le fichage généralisé des élèves. Nous exigeons le retrait immédiat de la base de données élèves et invitons les personnels des zones pilotes à ne pas la renseigner.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois