rafle dans les hôpitaux des sans papiers grévistes de la faim

jeudi 23 août 2007

Le mercredi 22/08 à 17h, 6 grévistes de la faim ont été raflés alors qu’ils étaient hôspitalisés à l’hôpital de Seclin. Après l’arrestation de 42 sans papiers qui campaient devant les hôpitaux la veille, un pas de plus a été franchi dans l’horreur ! Alors que Brice Hortefeux, tancé par Sarkozy, annonce le cap des 25 000 expulsions, des sans papiers en lutte, dont des grévistes de la faim parmi lesquels certains étaient hospitalisés sont arrêtés en vue d’être expulsés ! (Cf communiqué du CSP 59 ci-dessous).

Plus que jamais la solidarité est nécessaire. La situation des sans papiers est dramatique, mais c’est aussi l’avenir de nos combats contre la régression sociale qui est en jeu !

Samedi : manifestation 15 h République (Lille)

Tous les jours : manifestation 18h République.

Partout, montrons notre soutien aux interpelés devant les TGI pour bloquer les expulsions !


Comité des Sans Papiers 59 (CSP59), 42 rue Bernos- Lille- 59800- tél : 06.80.57.50.61- fax : 03.20.74.16.68 - e-mail : csp59@wanadoo.fr -

4éme RAFLE, 4éme SERIE DE MENSONGE DU PREFET CANEPA !

A 17h, ce jour, la police a pénétré dans l’hôpital de Seclin pour rafler les 6 grévistes de la faim hospitalisés dans les urgences. Cette nouvelle rafle prolonge celle d’hier qui a concerné 42 grévistes de la faim qui ont été jetés dans les Centres de Rétention de Lesquin et Mesnil Amelot.

Quelques heures auparavant devant la presse, le Préfet CANEPA bombait une nouvelle fois le torse pour annoncer « non au chantage, non à la manipulation et non au terrorisme intellectuel ». Nous sommes bien en présence de l’incendiaire qui crie à l’incendie.

C’est en effet le Préfet instigateur de la grève de la faim qui fait du chantage à l’expulsion après le chantage présidentiel à la mort de grévistes de la faim(voir le document officiel de l’Ambassade de Guinée). C’est le même Préfet CANEPA qui a tenté de manipuler les grévistes en faisant appel aux serpents associatifs. C’est enfin le même Préfet CANEPA qui exerce un terrorisme intellectuel depuis le début de cette crise en affirmant que « la grève de la faim est manipulée ».

Chantage, manipulation et terrorisme ne sont pas le fait du CSP59, mais de M. CANEPA. Le Préfet affirme : « Pendant 11 ans, on a fait une équation tout à fait anormale, grève de la faim = régularisation : maintenant grève de la faim = reconduite à la frontière ». M. CANEPA fait preuve de mépris pour ses prédécesseurs et même pour SARKOZY lui-même qui était Ministre de l’Intérieur en 2003 lors de la décision de régularisation des 179 grévistes de la faim.

Visiblement, M. CANEPA et SARKOZY derrière lui veulent montrer une « fermeté » sans faille vis à vis des grévistes de la faim sans papiers pour faire plaisir à l’électorat lepéniste. Le problème est que tout simplement M. CANEPA ment. Sur plus de 7.000 sans papiers régularisés entre 1996 et aujourd’hui, moins de mille ont fait la grève de la faim, c’est à dire 1 sur 7. Entre janvier 2006 et juin 2007, il y a eu 540 régularisations (33,4%), c’est à dire plus que la liste des 12% que M. CANEPA appelle « régularisation massive ». Ces chiffres démontrent que le Préfet dit n’importe quoi quand il parle de « liste non crédible » et de demande de « régularisation massive » par le CSP59.

« Selon la presse, le Préfet CANEPA promet une étude bienveillante des dossiers des grévistes qui dénonceraient les filières » qu’il affirme exister. Cela n’est rien d’autre qu’un appel à la délation qui rappelle certaines pages lugubres de l’histoire de France. Si des filières existent qu’il fasse son travail, que la justice soit saisie et que la loi soit appliquée. Mais radoter sans preuve et de manière indirecte pour faire croire que le mouvement d’illégaux jamais hors la loi qu’est le CSP59 serait un nid de trafiquants est non seulement indigne, mais révoltant. M.CANEPA montre son vrai visage de représentant de l’Etat prêt à toutes les ignominies pour arriver à ses fins inavouables.

Les faits sont têtus et la réalité parlante : L’échec de tous les complots préfectoraux, ministériels et présidentiels pour faire céder les grévistes de la faim le conduit à l’exercice de la force brute contre les courageux grévistes de la faim à 68 jours. Lui qui se dit toujours ouvert au « dialogue » à une conception de « l’ouverture » en terme de rafles et d’emprisonnements aux centres de rétention.

Pour notre part notre préoccupation a toujours été et est encore d’éviter un drame humain présent ou à venir. En effet à n’importe quel moment la situation médicale des grévistes peut déboucher sur mort d’hommes ou des séquelles irréversibles. Et les expulser n’élimine pas ces risques, mais les rend simplement invisibles. C’est peut être ce que cherche M. CANEPA : qu’ils meurent dans leurs pays d’origine, mais pas à Lille. C’est pourquoi nous n’avons cessé de faire des propositions de sortie de crise que M. CANEPA a toujours rejetées. Ainsi nous avons fait aujourd’hui encore, après celle de la semaine dernière, de nouvelles propositions qui ont été une nouvelle fois rejetées.
Fait à Lille le 22/08/07


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

2012 : année des records pour les expulsions, et ça continue...

lundi 28 janvier 2013

Le ministère de l’Intérieur a publié son palmarès 2012 : 36 822 personnes, hommes, femmes, enfants expulsés contre 32 912 en 2011 (+ 11,9 %).

On ne peut que ressentir de la honte à l’énoncé de tels chiffres, des dizaines de milliers d’existences brisées, des gens chassés, humiliés, spoliés, des familles écartelées entre les continents. L’Amicale de Maliens expulsés (AME) assure que les expulsés « finissent mendiants, fous ou suicidés ». Bravo à tous ceux qui organisent et prêtent la main à une si belle mission.

Outre l’invraisemblable collection de drames que représentent ces chiffres, ils aboutissent, de fait, à valider la politique antérieure dont chacun sait qu’elle n’avait aucune incidence sur les flux migratoires, mais tout à voir avec les calculs électoraux. Si pourtant le gouvernement de gauche fait, un peu plus, un peu moins, ce que faisait celui de droite, c’est que Sarkozy avait raison. Une façon irresponsable de préparer le retour au pouvoir de la droite, version pain au chocolat.

Dès lors, la question est de savoir ce que vont choisir les militants du parti socialiste, ses élus et nombre de ses responsables qui, des années durant, ont manifesté contre les mesures Sarkozy, ont accompagné les sans papiers, les ont protégés, parrainés.

Il est des questions qui mettent en jeu les principes. Nous y sommes. Se taire serait participer à cette politique, en être complice.

Conférence : Droits de l’Homme et Immigration à Lille 1 18h30 (13/11)

jeudi 13 novembre 2008

A l’université des sciences et Technologies de Lille 1. Espace Culture (Métro Cité Scientifique)

Conférence : Droits de l’Homme et Immigration

13 novembre 18h30

ENTREE LIBRE

Par l’USTL ( l’Unversité des Sciences et Techonologies de Lille ) et le CRDTM ( Centre Régional de Documentation et d’Information pour le Développement et la Solidarité Internationale ) avec la participation du Cercle de Silence de Lille

Les vagues successives d’immigrants font partie de notre histoire. Voulues ou forcées, économiques, politiques, environnementales, les migrations vont dessiner demain un nouveau monde qu’il convient d’anticiper pour ne pas le subir.

Intervenant : Emmanuel terray, membre de la Ligue des Droits de l’Homme, du Cedetim, spécialiste des migrations.

Animateur : Régis Verley, journaliste.

Information au : 03.20.43.69.09 (Espace Culture) ou 03.20.53.80.14 (CRDTM).

Métro Cité Scientifique, suivez la rame de métro aérienne en direction de la bibliothèque universitaire, l’Espace culture est sur votre droite.

Manifestons à Paris le 5 avril contre les attaques subies par les étranger-e-s et pour marquer notre solidarité sans frontières

samedi 5 avril 2008

A l’appel de l’UCIJ, du RESF et de comités de sans-papiers, mobilisation nationale le 5 avril. Dans le Nord Pas de Calais, appel à participer à la manifestation parisienne (14h30 place d’Italie). Des départs collectifs sont prévus depuis Lille et Arras.

Lire l’article

Pétition pour la régularisation de tous les sans-papiers grévistes de la faim

mardi 29 janvier 2008

Afin de réclamer la régularisation de tous les sans papiers qui ont participé à la grève de la faim cette été, venez signer la pétition sur le site suivant :
site du RESF 59-62

22 octobre grève de soutien à Florimont Guimard

mardi 9 octobre 2007

militant RESF poursuivi pour avoir soutenu des sans-papiers

Lire l’appel de sud educ 59/62 et l’appel fédéral

17 octobre manif sans-papiers

mardi 2 octobre 2007

Comme tous les mercredis, manifestation de soutien aux sans-papiers 18h00 place de la République.

10 octobre manif sans papiers

mardi 2 octobre 2007

Comme tous les mercredis, manifestation de soutien aux sans-papiers 18h00 place de la République.

vers le fichage ADN des immigré-e-s ?

vendredi 14 septembre 2007

Les immigré-e-s désireux d’obtenir un visa de plus de trois mois dans le cadre du regroupement familial pourraient à présent se voir imposer un test d’ADN. C’est le sens d’un amendement déposé par le député Thierry Mariani et voté mercredi par la commission des lois de l’Assemblée nationale, dans le cadre de la loi sur l’immigration qui sera examinée mardi.

27 juin 15h00 Gd Place : rassemblement RESF.

vendredi 22 juin 2007

A l’appel du RESF 59, RASSEMBLEMENT MERCREDI 27 JUIN à 15H GRAND PLACE - LILLE en solidarité avec les élèves sans papiers.
Lire l’article

29 mai 2007 9h30 Tribunal administratif Rassemblement contre OQTF

mardi 22 mai 2007

Le RESF appelle à un rassemblement pour soutenir un élève sans papiers menacé d’une OQTF (Obligation à quitter le territoire français)

Adresse du Tribunal : 143 rue Jacqemars Giélée, Lille (près du Bd Vauban).

lire l’article