Service minimum dans les écoles : une attaque contre le droit de grève

Communiqué de la Fédération Sud-éducation
jeudi 27 décembre 2007

Parmi les mauvaises nouvelles de cette fin d’année, le ministre de l’Education nationale M. Darcos, précise son projet d’atteinte au droit de grève des professeurs des écoles.

La mise au pas généralisé de celles et ceux qui se font entendre en recourant à la grève, droit garanti par la Constitution ne concerne pas que le secteur des transports. C’est au tour de l’Education Nationale d’être dans le collimateur comme l’annonçait d’ailleurs Fillon dès le mois d’août.

Son projet prévoit la limitation drastique des grèves avec l’organisation d’un plan de prévention des conflits par le « dialogue social ». Et le « dialogue social », c’est pour ce gouvernement : refus de discuter du fond, tentative d’isolement des syndicats qui n’acceptent pas les diktats ministériels, matraquage de ceux qui ne sont pas d’accord. D’autre part, il prévoit aussi l’obligation de se déclarer gréviste à l’avance, ce qui, en l’individualisant, rend plus difficile le choix de faire grève.

Le service minimum dans les écoles obligera forcement un certain nombre de personnes à ne pas faire grève pour assurer l’accueil. Les directeurs se verront-il imposer une nouvelle tâche ?

Enfin, cerise sur le gâteau, les retenues sur salaires des enseignants grévistes serviront à payer les animateurs chargés d’accueillir les enfants « victimes » des grèves. Faire payer directement par les grévistes un service minimum qui fragilise leur mouvement, ce sera notre « punition » !

La Fédération des syndicats SUD éducation dénonce ce projet de service minimum dangereux et démagogique qui veut culpabiliser et infantiliser les enseignants.

Saint Denis, le 20 décembre 2007


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Evaluation et sélection de la maternelle à l’université

lundi 11 avril 2016

A la suite des changements de programmes de la maternelle au collège, le ministère a engagé une réforme de l’évaluation des élèves dès la maternelle : contradictions et aberrations ; pendant ce temps, la Conférence des président-es d’université (CPU) cherche à limiter l'accès en master.

Affichette contre la réforme Peillon des rythmes scolaires

lundi 28 janvier 2013

Vous trouverez ici l’affichette réalisée par la fédération Sud éducation pour dénoncer la réforme des rythmes scolaires voulue par Peillon et qui aura des effets négatifs, tant pour les élèves que pour les membres du personnel.

LES PRÉAVIS DE GRÈVE POUR LE PREMIER DEGRÉ

vendredi 2 octobre 2009

Pour poser un préavis de grève dans le premier degré il faut désormais s’y prendre très à l’avance et assister dans l’intervalle à une réunion de "négociation" avec les représentants du ministère.
Afin de compenser cette deuxième atteinte au droit de grève après le SMA, les préavis courants sont désormais posés systématiquement par la Fédération pour chaque période entre les vacances scolaires. Ce mode de fonctionnement n’a à ce jour pas été retoqué par le ministère.

Vous trouverez ce préavis dans la rubrique Fédération>Préavis de grève :
http://www.sudeducation.org/rubrique309.html