LE 18 MARS : PRIMAIRE ET SECONDAIRE, TOUTES ET TOUS EN GRÈVE

LE 15 MARS, EXPRIMONS NOTRE REFUS DES NOUVEAUX PROGRAMMES !
lundi 10 mars 2008

Des « nouveaux » programmes pour une école encore plus inégalitaire.

Réduction des horaires, conception mécaniste des apprentissages au détriment de la réflexion ou de l’observation, come-back des « grandes dates », de la Marseillaise et de la morale ; plus de sport mais moins de temps pour les activités culturelles et la science... Est-ce vraiment l’école du même droit à l’éducation pour toutes et tous ?

Une « révolution culturelle » pour une école encore plus autoritaire et discriminatoire.

Des « stages de remédiation » pendant les vacances pour des enfants qui, selon Darcos, passent trop de temps en classe (!) ; culpabilisation et stigmatisation des élèves en difficultés contraint-e-s aux heures supplémentaires et pisté-e-s par les Bases de Données ; liberté pédagogique sous surveillance bridée par les évaluations à répétition, des répartitions à l’année taillées dans le marbre, des inspections sur résultats et la publication de ces derniers sur Internet... Un mieux ? Mais pour qui ?

Des « réformes » pour l’école du travailler plus avec de moins en moins de moyens.

Qui aura la candeur de croire que ces mesures visent au bien être de nos élèves et à l’amélioration de nos conditions d’enseignement ? Elles sont avant tout destinées à économiser des postes et à aligner le service public d’éducation sur les logiques marchandes... Elles préparent à l’individualisation des carrières, détruisent le tissu associatif (aide au devoirs), entérinent le manque de moyens et transforment l’école en lieu de coercition et de contrôle social au détriment des apprentissages...

POUR UNE AUTRE ÉCOLE, DANS UNE AUTRE SOCIÉTÉ,

SUD ÉDUCATION 59/62 REVENDIQUE :

Des moyens pour nos écoles : la titularisation et la formation des personnels précaires sur des postes administratifs et d’enseignement ; l’embauche massive de personnels statutaires et formés (psychologues, enseignant-e-s spécialisé-e-s, orthophonistes ...) ; la création d’un poste supplémentaire d’enseignant-e pour deux classes afin de pouvoir remédier aux difficultés de nos élèves sur le temps scolaire.

Du temps de concertation pour les équipes pédagogiques afin de mettre en place de véritables projets éducatifs et culturels pour tous nos élèves.

Une revalorisation réelle des salaires, sans recours aux heures supplémentaires défiscalisées, qui font peser de graves menaces sur notre niveau de vie, nos retraites, les solidarités et l’ensemble du service public...

Le retrait des Bases de Données Elèves qui amplifient la stigmatisation de nos élèves.

Pour SUD éducation 59/62, le 18 mars, c’est tous ensemble, Primaire et Secondaire, que nous devons lutter pour de meilleures conditions d’enseignement. Rendez-vous Porte de Paris, à Lille, à 14h30 !


Documents joints

tract 18 mars premier degré
tract 18 mars premier degré

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Evaluation et sélection de la maternelle à l’université

lundi 11 avril 2016

A la suite des changements de programmes de la maternelle au collège, le ministère a engagé une réforme de l’évaluation des élèves dès la maternelle : contradictions et aberrations ; pendant ce temps, la Conférence des président-es d’université (CPU) cherche à limiter l'accès en master.

Affichette contre la réforme Peillon des rythmes scolaires

lundi 28 janvier 2013

Vous trouverez ici l’affichette réalisée par la fédération Sud éducation pour dénoncer la réforme des rythmes scolaires voulue par Peillon et qui aura des effets négatifs, tant pour les élèves que pour les membres du personnel.

LES PRÉAVIS DE GRÈVE POUR LE PREMIER DEGRÉ

vendredi 2 octobre 2009

Pour poser un préavis de grève dans le premier degré il faut désormais s’y prendre très à l’avance et assister dans l’intervalle à une réunion de "négociation" avec les représentants du ministère.
Afin de compenser cette deuxième atteinte au droit de grève après le SMA, les préavis courants sont désormais posés systématiquement par la Fédération pour chaque période entre les vacances scolaires. Ce mode de fonctionnement n’a à ce jour pas été retoqué par le ministère.

Vous trouverez ce préavis dans la rubrique Fédération>Préavis de grève :
http://www.sudeducation.org/rubrique309.html