edito : C’est le moment ! Mobilisons-nous !

mercredi 7 mai 2008

Car, enfin, qu’ont compris les lycéen‑ne-s, parents et enseignant-e-s mobilisés ?

Que c’est la défense du service public d’éducation qui est en jeu. Plus que jamais, il est attaqué de toutes parts. Non, il ne doit pas être un instrument de coercition et de contrôle social, fabrique de petits soldats de la « guerre économique » (base-élèves, nouveaux programmes de l’école primaire, rétrécissement des offres de formation…) mais un instrument d’émancipation des individu-e-s pour la construction d’une société plus juste et plus égalitaire (« pour un monde meilleur » dirait l’autre sportif…).
Non, il ne doit pas être dépecé, ni les établissements mis en concurrence les uns avec les autres (suppression de la carte scolaire, autonomie renforcée des établissements, rapport Pochard). Il doit permettre l’accès de tou-te-s à la meilleure éducation possible quelles que soient les situations sociales et géographiques.

Oui, c’est le moment de rejoindre les lycéen-ne-s de la région parisienne mais aussi d’emboîter le pas des mouvements initiés à de multiples endroits.
Alors oui, ces suppressions de postes sont révoltantes. Surtout que la saignée s’annonce encore plus féroce ces prochaines années, si personne ne réagit, si on la cautionne en acceptant des heures supplémentaires ! Il ne faut pas attendre d’être touché dans son établissement ou sa situation personnelle pour protester. Si l’égalité et la solidarité ne sont pas de vains mots, il est temps que les ruisseaux des initiatives locales rejoignent la grosse rivière de la contestation sociale dans l’Éducation Nationale mais aussi dans tous les secteurs. D’ailleurs, les salarié-e-s de la Redoute, des 3 Suisses, de Coca Cola, de la FNAC, etc. - pour ne parler que de la région - sont déjà (ou ont été) en lutte pour des augmentations de salaires et contre la précarité.

Car si les caisses sont vides, ce n’est pas faute de moyens, c’est que la répartition des richesses est très inégalitaire. Toujours plus de travail pour celles et ceux qui ont le moins et toujours plus de richesse pour celles et ceux qui ont le plus. Le capital ne travaille pas, il ponctionne.

Tous et toutes en grève le 15 mai et le 22 mai
(et si possible avant !)


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois