NON aux grilles de compétences : Encore un traitement particulier pour les élèves s’orientant vers la voie professionnelle

mardi 20 mai 2008

NON aux grilles de compétences :

Encore un traitement particulier

pour les élèves s’orientant vers la voie professionnelle

Dès cette année, des nouvelles règles d’affectation sont énoncées pour les élèves de 3ème souhaitant s’orienter vers la voie professionnelle : aux résultats scolaires, s’ajouteraient la prise en compte d’ « aptitudes et de compétences ». Il semble souhaitable, a priori, que des élèves choisissant une orientation professionnelle après la 3ème puissent être sélectionnés en fonction d’autres critères que les seuls résultats scolaires mais nous dénonçons ce nouveau dispositif pour bon nombre de raisons :
C’est une nouvelle discrimination qui touche les élèves souhaitant entrer en formation professionnelle puisque ne sont pas concernés les élèves souhaitant poursuivre en lycée général et technologique.
Les règles changent en cours de processus d’orientation : les élèves seront évalués sur des nouveaux critères sans qu’eux, ni leur famille, n’aient été prévenus et en outre de manière rétroactive « depuis l’arrivée au collège de l’élève » !

C’est une nouveauté qui se met en place sans aucune information à destination des familles. Les règles de l’affectation, déjà difficiles à appréhender correctement, se complexifient encore plus pour une catégorie d’élèves généralement en tension avec le système scolaire. Ainsi, les procédures d’affectation sont de plus en plus opaques et ne peuvent qu’alimenter la confusion entre orientation et affectation.
Concernant le contenu, d’où sortent ces « aptitudes et compétences attendues » ? Qui sera en mesure de les évaluer ? Comment ? Ces compétences restent des critères subjectifs, très difficiles à évaluer et qui le seront d’une manière complètement aléatoire d’un établissement à un autre. Nous dénonçons ces nouveaux critères et le caractère aléatoire et subjectif de leur mode d’évaluation.

La notion même de compétence, dans le discours patronal, est un instrument de lutte contre la qualification, qui, elle, est reconnue par les conventions collectives. Quant aux critères comme l’acceptation béate de l’ordre établi (respect des règles, etc.) ils ne relèvent certainement pas de la recherche de l’épanouissement des élèves. Nous dénonçons donc aussi, avec ces évaluations faussement scientifiques, une énième introduction à l’école du vocabulaire et des méthodes de l’entreprise.
C’est également une nouvelle charge de travail pour les équipes éducatives, non seulement parce que c’est un travail supplémentaire mais aussi parce que c’est un nouvel objet d’évaluation : on n’évalue pas les comportements comme on évalue des acquis ou des connaissances ! D’ailleurs, la transformation des appréciations en notes par tranche de 4 points montre les limites d’une telle évaluation et illustre le problème de l’informatisation des procédures d’orientation face à la complexité de l’élaboration d’un projet de formation.

Plus globalement, nous refusons ce nouveau dispositif qui n’a fait l’objet d’aucune concertation avec les principaux acteurs de terrain de l’orientation (professeurs, professeurs principaux et Conseillers d’orientation Psychologues), et qui avait pourtant déjà montré ses limites il y a quelques années. Pourquoi y revenir aujourd’hui ? Il semble qu’on cherche un moyen de mieux faire passer auprès des élèves et de leur famille la pilule de la sélection à l’entrée dans certaines spécialités en lycée professionnel public.

Avec la sélection, le problème réside aussi dans les capacités d’accueil (suppressions de postes), dans l’avenir de la formation initiale dans l’enseignement professionnel public et dans la remise en cause de l’existence de diplômes nationaux.

Sud Education 59/62 appelle à ne pas renseigner collectivement ces grilles de compétences, ou plutôt, vue la forme du logiciel et pour ne pas pénaliser les élèves ni les empêcher de participer aux procédures d’affectation, à mettre systématiquement les notes maximales.


Documents joints

tract compétence
tract compétence

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

ORIENTATION

dimanche 5 juin 2016

Nouvelles procédures :
hypocrisie à tous les étages
(communiqué SUD éducation, 27 mai 2016).