En décembre, votez pour un syndicalisme de combat !

mercredi 1er octobre 2008

Le mardi 2 décembre 2008 auront lieu les élections professionnelles.
Si on y jauge la représentativité de chaque syndicat, il s’agit avant tout d’élire des représentant-e-s de l’ensemble de la communauté éducative dans les différentes commissions paritaires. Vos élu-e-s peuvent intervenir aussi bien pour la gestion des carrières que pour contester une note administrative, ou lors des conseils de discipline.
Pour SUD éducation 59/62, la présence en commissions paritaires accroît notre capacité à défendre efficacement tous les personnels, en complément de la lutte sur le terrain. Et nos élu-e-s peuvent y porter nos revendications, alors que s’engage le démantèlement du service public d’éducation au seul profit d’une minorité.

De la maternelle au lycée, les conditions d’enseignement se dégradent.
Les élèves subissent la suppression de la carte scolaire et la concurrence entre établissements qui en découle. Ils ont droit à l’accompagnement éducatif... mais hors temps scolaire ! Les nouveaux programmes valorisent le bourrage de crâne à l’école et les tout-petits ne sont plus les bienvenus. Nombre de classes sont surchargées. L’avenir du lycée professionnel est menacé : on préfère une agence de recrutement au droit de chacun-e à une formation selon ses aspirations.
Les personnels voient leurs mutations compromises ou imposées. Ils assument un réel surcroît de tâches et les pressions pour leur imposer des heures sup’ s’intensifient tandis qu’on supprime des postes à tour de bras (80 000 suppressions prévues sur 4 ans). Une hiérarchie renforcée met les personnes en concurrence (conseils pédagogiques, entretiens individuels, exaltation du « mérite »).

Résoudra-t-on les difficultés des enseignant-e-s par la remise en cause du droit à l’information syndicale ou à la grève ? Ou celles des élèves par le fichage électronique, la disparition des RASED et une orientation dictée par les besoins des employeurs locaux ?

SUD éducation 59/62 prône l’application de programmes émancipateurs, avec les personnels nécessaires. Cela exige un réel temps de formation, et l’amélioration de nos conditions de vie et d’enseignement.
Sur le terrain, SUD éducation 59/62 informe, participe à des mobilisations autogérées et à de nombreux mouvements sociaux, comme le mouvement lycéen, celui des sans-papiers et de RESF. Notre syndicat est à l’initiative du combat contre « Base-élèves » et a soutenu la mobilisation des professeurs de philosophie.

Et parce que les choix actuels entraînent des situations personnelles révoltantes, SUD éducation défend tous les personnels quel que soit leur statut et refuse la cogestion avec la hiérarchie. C’est l’un des enjeux de ces élections : étendre les moyens d’action du syndicalisme de combat !
Nous continuerons notre appui aux TZR, premières victimes des suppressions de postes avec l’extension des zones de service. Nous revendiquerons encore la création d’un corps unique d’enseignant-e-s et la titularisation immédiate de tou-te-s les précaires, une nette revalorisation des salaires et la réduction du temps de travail.

Le 2 décembre 2008, votez SUD éducation !

Pour plus d’informations (professions de foi, etc.)


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois