Prud’hommes 2008 le 3 décembre : VOTEZ UNION SYNDICALE SOLIDAIRES

lundi 1er décembre 2008

Lire aussi, le communiqué intersyndical + GISTI et LDH pour l’éligibilité des étranger-es dans les conseils de prud’hommes

Des élections très importantes pour les salarié-e-s

Il a toujours fallu se battre pour faire respecter ses droits élémentaires, face à des patrons qui essaient sans cesse de gagner le maximum sur notre dos.

Depuis une vingtaine d’années, tout le monde sent que la pression se fait plus dure. Sous le chantage du chômage et de la délocalisation, ils voudraient que l’on accepte n’importe quoi, en payant de moins en moins un travail de plus en plus difficile.

Depuis les dernières élections présidentielles, les attaques s’accélèrent :==

- dans les entreprises : droit de grève, code du travail, contrat de travail avec licenciements facilités, 35 heures, suppressions massives d’emplois partout...

- pour nos droits sociaux : assurance maladie, accès aux soins pour tous (franchises médicales, fermeture des hôpitaux), retraites, baisse du supplément allocations familiales...

- pour les libertés : test ADN, fichage dès 13 ans, flicage accru des chômeurs, expulsions massives des sans-papiers, pénalisation des plus jeunes, répression, mise sous tutelle des média...


La crise sert de prétexte pour accroître encore l’austérité, amplifier les inégalités, appauvrir les plus nombreux pour enrichir encore plus les plus riches...

Personne ne peut se dire à l’abri :

- de menaces individuelles,
- d’une injustice,
- d’un licenciement sans droits,
- de la précarité...

Les prud’hommes, outil de défense des salariés, doivent être appuyés par une participation massive au vote le 3 décembre.


Licenciement, contrat de travail, conditions de travail, harcèlement, salaires, heures supplémentaires...

Les prud’hommes, pour quoi faire : Toute salarié-e qui subit un préjudice, qui s’estime lésé-e par son employeur, peut saisir le conseil de prud’hommes pour demander réparation. Cette démarche est gratuite.

À quel conseil de prud’hommes m’adresser : c’est celui dont dépend l’entreprise ou l’établissement dans lequel je travaille (il est indiqué sur ma carte d’électeur).

Vous avez un conflit avec votre employeur, vous pouvez saisir le conseil des prud’hommes. Il essayera dans un premier temps de trouver une solution acceptable par les deux parties. C’est la conciliation. Si elle n’aboutit pas, l’affaire est renvoyée en jugement. On comparaît en personne, mais on peut également être représenté ou se faire assister par un-e salarié-e appartenant à la même branche d’activité, un délégué syndical ou un avocat.

Le jugement est pris à la majorité absolue des conseillers prud’homaux. En cas de partage des voix, l’affaire est renvoyée devant le même bureau, présidé par un juge du tribunal d’instance (juge départiteur).

Le conseil de prud’hommes est composé à parts égales de conseillers élus par les salarié- e-s de toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, et de conseillers élus par le patronat. Le renouvellement de ces conseillers a lieu lors des élections prud’homales qui se dérouleront le 3 décembre.


Le vote Solidaires pour la défense des droits des salarié-e-s

Les syndicats Solidaires existent par la volonté de salarié-e-s de renouer avec la solidarité, les actions unitaires et la démocratie au plus près des travailleurs. Ils se sont développés ces dernières années, dans le public comme dans le privé, dans de grandes entreprises et dans les PME. Ils ont permis une action plus offensive et déterminée, localement et nationalement contre les remises en cause du droit à la retraite, contre le CPE, contre l’exclusion et la précarité, pour les services publics, pour les salaires et les conditions de travail.

Fidèle aux valeurs de solidarité, Solidaires est également présent aux côtés des associations qui les défendent, et notamment des chômeurs et des sans droits. SOLIDAIRES participe à toutes les actions visant à défendre la dignité des salariés et des exclus.

Solidaires est (re)connu par sa volonté de ne pas céder aux patrons :

- pour imposer de véritables négociations et gagner sur les revendications, nous n’excluons aucune forme d’action, y compris la grève reconductible que nous avons pratiquée à PSA, Renault, Michelin, GoodYear, La Redoute, Virgin et, pour défendre les retraites, avec SUD-Rail, SUD Ratp, SUD Culture, SUD Energie fin 2007.

- pour défendre les droits de salariés dans les entreprises, nos élus ne cèdent pas au chantage, ne se laissent pas embobiner par de vagues promesses, ni soudoyer par des avantages, et nos élus prud’hommes défendent toujours le salarié, car ils savent qu’en face, le conseiller patronal appuie les patrons.

Dans une période où l’austérité s’accroît encore avec la crise alors que des milliards sont disponibles pour renflouer les banques et alimenter la spéculation, les élections prud’hommes représentent un test.

Il faut renforcer le syndicalisme de lutte et de transformation sociale qui agit à tous les niveaux - local, national, européen, international - et imposer un autre partage des richesses dans un monde plus solidaire et plus égalitaire !


Votez pour les candidat-e-s Solidaires qui ont choisi :

- un syndicalisme de luttes indépendant,
- les droit des salarié-e-s contre la loi des patrons,
- un combat solidaire avec les chômeur/ses et les exclu-e-s.

Pour télécharger ce Tract (versions : couleur et noir/blanc), cliquez dans "Documents joints"

Voir également la version maquettée par Solidaires Paris


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

AIR FRANCE : SOUTIEN AUX SALARIÉ-ES !

mardi 17 novembre 2015

SUD éducation 59/62 réaffirme son soutien aux salarié-es d’Air France victimes d’un chantage odieux à l’emploi, et aux salariés du sol et pilotes incriminés par la direction pour en faire des exemples. Six d’entre eux ont été mis à pied sans solde. Des procédures de licenciement sont menées sans élément tangible. Ne nous y trompons pas : la direction d’Air France veut se faire justice, casser un mouvement social légitime, et elle tente un contre-feu pour masquer ses errements.

La vérité sur les procédures.
Air France c'est ça ! (SUD Aérien)
La mobilisation / Les vrais comptes d'Air France (Alter).

CAISSE DE SOLIDARITÉ : PARTICIPEZ !




Toute l'info sur solidaires.org

EN GRÈVE LE 8 OCTOBRE !

jeudi 8 octobre 2015

SUD éducation 59/62 appelle à la grève le 8 octobre.
L’Union syndicale Solidaires est partie prenante de cette mobilisation unitaire.
logo Solidaires
→ Lisez le communiqué commun de septembre
→ Lisez l'appel CGT - FSU - Solidaires de juin
→ Retrouvez le 8 octobre dans le n°131 de Solidaires en action

PPCR : PASSAGE EN FORCE

jeudi 1er octobre 2015

Solidaires Fonction publique constate que le gouvernement ne respecte plus les accords de Bercy, en passant outre l’opposition majoritaire des syndicats au protocole PPCR !

→ Le communiqué de Solidaires Fonction publique
→ TOUT SUR LE PPCR : tapez PPCR dans le moteur à mots-clefs de Solidaires

SUD éducation soutient la grève à Radio-France

mardi 24 mars 2015

Les revendications portées par les salarié-es ne sont toujours pas entendues, ou peu s’en faut. Le service nettoyage dont certaines personnes ont été écartées après 25 ou 30 ans de service, a été réintégré, c’est une petite victoire. Pour le reste, les salarié-es dénoncent la souffrance au travail et la confusion entre service public et "marque". La grève a été reconduite. Avec nous le 9 avril ?

SUD éducation soutient la grève.

Communiqué intersyndical
SUD Radio France en grève
Le Meilleur des Ondes
Le Concert Interdit

Les capitalistes nous coûtent cher

lundi 9 février 2015

Le Réseau européen des syndicats alternatifs et de base lance une campagne internationale unitaire Les capitalistes nous coûtent cher.
PREMIÈRE AFFICHETTE (ou ici)

Les Capitalistes nous coûtent cher !

la campagne de Solidaires
la motion du Réseau européen

Menaces de mort à l’encontre d’un camarade !

vendredi 6 décembre 2013

Stop aux agressions fascistes !

Un jeune camarade de SUD étudiants Lille a reçu cette semaine, dans sa boîte aux lettres, une lettre anonyme contenant des menaces de mort.

L’Union syndicale Solidaires 59/62 prend très au sérieux cette nouvelle provocation fasciste. En effet ce jeune camarade a déjà fait l’objet de violences fascistes le 26 mars 2012, qui ont donné lieu à une main courante à l’époque.

De plus, les caves de la bourse du travail ont été marquées de 2 croix gammées, dans la nuit du 2 au 3 décembre 2013. Ce courrier s’inscrit dans le climat actuel de déchaînement raciste et xénophobe, comme rarement le pays a pu en connaître, de haine anti-rom, alors que 110 Roms sont actuellement accueillis à la bourse du travail de Lille.

L’Union syndicale Solidaires 59/62 appelle l’ensemble des syndicats, les organisations démocratiques et antifascistes à s’opposer avec la dernière des énergies aux idées et aux menaces fascistes qui se développent dans le pays.

Elle invite à ce titre à une réunion unitaire dans les locaux de l’Union syndicale Solidaires de la Bourse du Travail de Lille, 174, Bd de l’Usine, ce Lundi 9 décembre à 18 h.

Le communiqué du 6 décembre de Solidaires 59/62.

Fonction publique : abrogation de la journée de carence à compter du 1er janvier 2014

vendredi 15 novembre 2013

Le 13 novembre 2013, lors de la discussion budgétaire, l’Assemblée Nationale a voté l’abrogation du jour de carence à compter du 1er janvier 2014.

Cette abrogation avait été annoncée suite à la grève massive du 31 janvier 2013, à l’appel unitaire de l’intersyndicale CGT-FSU-Solidaires.

L’Union syndicale Solidaires n’a depuis cessé d’exiger l’abrogation effective de cette journée de carence, sans aucune efficacité en faveur de l’équité public /privé, et qui porte même préjudice à bien des agent-es malades.

Elle revendique que soient également abrogées les journées de carence pour les salarié-es de droit privé.

- Le communiqué de Solidaires Fonction publique du 14 novembre 2013.

{{Assemblée Générale extraordinaire de l’union syndicale Solidaires Nord-Pas-de-Calais}}

mercredi 3 octobre 2007

Le vendredi 5 octobre 2007 De 9H00 à 12H30

Salle des Célestines (La salle se situe rue des célestines, face au palais de justice de Lille)

A l’ordre du jour :

- Points sur les mobilisations autour de la grève du 18 octobre : Au niveau régional, compte-rendu des différentes intersyndicales : cheminots, Fonction Publique, ...) ;

- Au niveau national (compte-rendu du comité national de Solidaires du 4 octobre) ;

- Débat autour de la mobilisation et de la construction du rapport de force.

RAPPEL : CETTE AG EST OUVERTE A TOUS LES ADHERENTS.

30 000 manifestants à Lille ce 7 mars : la répression de la jeunesse comme réponse du pouvoir

mercredi 8 mars 2006

Communiqué de presse de l’Union Syndicale Solidaires Nord Pas de Calais

Mardi 7 mars 2006

Malgré la puissante démonstration de la jeunesse et du mouvement syndical de jeudi 7 mars, l’arrogance du pouvoir s’est traduite par des charges policières et une vingtaine d’interpellations à la manifestation Lilloise, 2 à Arras. Un militant a du être hospitalisé au CHRU.

L’Union Syndicale Solidaires dénonce cette répression du mouvement social et de la jeunesse. La légitimité de la lutte contre le CPE et le CNE est incontestable. Alors que la précarisation sociale touche 20 millions de personnes de ce pays soit un tiers de la population, la réponse à apporter aux revendications de la jeunesse se situe à mille lieues des coups de matraques et du 49-3.

L’Union Syndicale Solidaires exige la libération immédiate des jeunes et exige qu’aucune poursuite ne soit entreprise à leur encontre. Elle appelle de ses vœux la poursuite de l’action contre le CPE et à un soutien grandissant du monde du travail et de la jeunesse.