TOUCHE PAS A MON EXAM !

mercredi 15 avril 2009

Dans le cadre de la rénovation de la voie professionnelle, le gouvernement propose dans un soi-disant souci de discussion et de concertation, une épreuve de rattrapage pour les élèves qui passent, à la session de juin 2009, leur Bac Pro. Cela pourrait sembler une heureuse initiative, histoire d’aligner ce bac sur les autres.

Pourtant, contrairement aux autres bacs, il n’est pas prévu, de faire repasser à l’oral les matières pour lesquelles la moyenne est insuffisante. Surtout pas ! La mise en place d’un tel oral coûterait trop cher et serait contraire à l’objectif de cette réforme : rationaliser les moyens.

Cette épreuve de rattrapage est réservée aux élèves qui ont entre 8 et 10 de moyenne avec 10 en enseignement professionnel. L’élève peut avoir entre 6 et 8 en enseignement général, il/elle sera reçu si la moyenne des notes du bac et de l’épreuve de rattrapage est de 10.
Elle se présente sous la forme d’un entretien de 20 minutes, basé sur une fiche documentaire essentiellement en lien avec le stage en entreprise, et évalué par un-e professionnel, un-e prof de professionnel et, quand même, un-e prof d’enseignement général.

Est-ce faire du mauvais esprit que de considérer que cette épreuve de rattrapage institutionnalise la culture d’entreprise au détriment de la culture générale ? Qu’elle n’a pour unique objectif que de renforcer le taux de réussite au Bac Pro, histoire d’attester que le Bac pro 3 ans, ça marche ? Qu’elle accentue encore un peu plus le rôle du/de la professionnel au détriment de celui de l’enseignant-e, puisque c’est lui/elle qui évalue et note et donc que ce Bac devient l’équivalent d’un diplôme privé délivré par l’entreprise ? Que les jurys vont sans doute avoir une certaine pression pour mettre de bonnes notes, faudrait surtout pas faire chuter les statistiques de réussite ?

On nous rétorquera que nos inquiétudes sont de la paranoïa ultra-gauchiste mais un minimum de bon sens pousse à penser que refuser massivement de faire passer cette épreuve de contrôle et refuser de participer aux jurys pour freiner la dévalorisation du Bac Pro et la perte des valeurs de l’enseignement professionnel, est sans doute la
dernière carte à jouer.

Nous devons dire NON collectivement et en nombre à ce simulacre et exiger un vrai oral de rattrapage dans les matières où les connaissances auront été jugées insuffisantes à l’écrit. Mobilisons-nous dès à présent !


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois