SUD Education soutient la lutte des Sans-papiers

samedi 6 juillet 2002

Depuis six ans, la lutte des sans-papiers n’a jamais cessé. De Lille à Marseille, de Strasbourg à Bordeaux, du Havre à Grenoble, de Clermont-Ferrand à Rouen, en région parisienne... partout en France, réunions, meetings, manifestations, occupations, grèves de la faim, pétitions... mobilisent des sans-papiers qui luttent pour leur dignité et leurs droits. Mais ces actions sont souvent dispersées, locales, sans lien entre elles, peu ou pas couvertes par les médias. De même, les manifestations nationales ne sont pas à la hauteur des ambitions affichées. Et l’opinion publique, qui s’est montrée très favorable par le passé, semble désormais indifférente, sans toutefois exprimer d’hostilité. Bien sûr, il y a des victoires, partielles. La lutte paie et, ici et là, des régularisations sont arrachées. Mais le problème global demeure. Les sans-papiers sont partout, souvent isolés, démunis, parfois découragés.
Soutiens

Qu’il soit clair qu’il n’est pas question pour les soutiens de se substituer aux sans-papiers qui mènent légitimement, en toute autonomie, leur propre lutte.

Nous soutenons certes, d’abord par solidarité, immédiate, évidente, mais au-delà du réflexe humanitaire, des affects face à une situation intolérable, nous avons à approfondir la réflexion, élaborer des analyses sur les problèmes politiques posés par la question "sans-papiers" : la place de l’étranger extra-communautaire dans notre société (citoyenneté, droit de vote, scolarisation) en France et en Europe, le travail au noir et ses conséquences sur le salariat (précarité, chômage, attaque des acquis sociaux), la libre circulation et les flux migratoires, les quotas, les rapports nord-sud et le co-développement, la scandaleuse répartition des richesses dans le monde... Nous avons à mener notre propre lutte, de résistance, mais aussi comme contre-pouvoirs porteurs d’une alternative à une politique libérale qui discrimine, exclut, alimente la xénophobie et le racisme, accroît les inégalités.

Sur le terrain, les initiatives des soutiens restent souvent catégorielles, sans lien, dispersées, voire rivales, donc peu suivies. Et leurs effets sont d’autant plus minorés quand certains se contentent d’un soutien de papier (signature systématique des appels et service minimum).
Sans-papiers et soutiens : la lutte des uns rejoint la lutte des autres

Il s’agit aujourd’hui, non pas de ressusciter un mouvement des sans-papiers -il n’a jamais cessé de vivre- mais d’aider à le refonder, de participer à sa ré-unification.

Il manque pour cela l’outil fondamental : un collectif national de soutien réunissant organisations de défense des droits humains, syndicats et partis politiques ayant la volonté réelle de développer une solidarité agissante avec les sans-papiers, qui mettrait en commun analyses et réflexion, qui porterait avec la force de l’union l’exigence de la régularisation.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

2012 : année des records pour les expulsions, et ça continue...

lundi 28 janvier 2013

Le ministère de l’Intérieur a publié son palmarès 2012 : 36 822 personnes, hommes, femmes, enfants expulsés contre 32 912 en 2011 (+ 11,9 %).

On ne peut que ressentir de la honte à l’énoncé de tels chiffres, des dizaines de milliers d’existences brisées, des gens chassés, humiliés, spoliés, des familles écartelées entre les continents. L’Amicale de Maliens expulsés (AME) assure que les expulsés « finissent mendiants, fous ou suicidés ». Bravo à tous ceux qui organisent et prêtent la main à une si belle mission.

Outre l’invraisemblable collection de drames que représentent ces chiffres, ils aboutissent, de fait, à valider la politique antérieure dont chacun sait qu’elle n’avait aucune incidence sur les flux migratoires, mais tout à voir avec les calculs électoraux. Si pourtant le gouvernement de gauche fait, un peu plus, un peu moins, ce que faisait celui de droite, c’est que Sarkozy avait raison. Une façon irresponsable de préparer le retour au pouvoir de la droite, version pain au chocolat.

Dès lors, la question est de savoir ce que vont choisir les militants du parti socialiste, ses élus et nombre de ses responsables qui, des années durant, ont manifesté contre les mesures Sarkozy, ont accompagné les sans papiers, les ont protégés, parrainés.

Il est des questions qui mettent en jeu les principes. Nous y sommes. Se taire serait participer à cette politique, en être complice.

Conférence : Droits de l’Homme et Immigration à Lille 1 18h30 (13/11)

jeudi 13 novembre 2008

A l’université des sciences et Technologies de Lille 1. Espace Culture (Métro Cité Scientifique)

Conférence : Droits de l’Homme et Immigration

13 novembre 18h30

ENTREE LIBRE

Par l’USTL ( l’Unversité des Sciences et Techonologies de Lille ) et le CRDTM ( Centre Régional de Documentation et d’Information pour le Développement et la Solidarité Internationale ) avec la participation du Cercle de Silence de Lille

Les vagues successives d’immigrants font partie de notre histoire. Voulues ou forcées, économiques, politiques, environnementales, les migrations vont dessiner demain un nouveau monde qu’il convient d’anticiper pour ne pas le subir.

Intervenant : Emmanuel terray, membre de la Ligue des Droits de l’Homme, du Cedetim, spécialiste des migrations.

Animateur : Régis Verley, journaliste.

Information au : 03.20.43.69.09 (Espace Culture) ou 03.20.53.80.14 (CRDTM).

Métro Cité Scientifique, suivez la rame de métro aérienne en direction de la bibliothèque universitaire, l’Espace culture est sur votre droite.

Manifestons à Paris le 5 avril contre les attaques subies par les étranger-e-s et pour marquer notre solidarité sans frontières

samedi 5 avril 2008

A l’appel de l’UCIJ, du RESF et de comités de sans-papiers, mobilisation nationale le 5 avril. Dans le Nord Pas de Calais, appel à participer à la manifestation parisienne (14h30 place d’Italie). Des départs collectifs sont prévus depuis Lille et Arras.

Lire l’article

Pétition pour la régularisation de tous les sans-papiers grévistes de la faim

mardi 29 janvier 2008

Afin de réclamer la régularisation de tous les sans papiers qui ont participé à la grève de la faim cette été, venez signer la pétition sur le site suivant :
site du RESF 59-62

22 octobre grève de soutien à Florimont Guimard

mardi 9 octobre 2007

militant RESF poursuivi pour avoir soutenu des sans-papiers

Lire l’appel de sud educ 59/62 et l’appel fédéral

17 octobre manif sans-papiers

mardi 2 octobre 2007

Comme tous les mercredis, manifestation de soutien aux sans-papiers 18h00 place de la République.

10 octobre manif sans papiers

mardi 2 octobre 2007

Comme tous les mercredis, manifestation de soutien aux sans-papiers 18h00 place de la République.

vers le fichage ADN des immigré-e-s ?

vendredi 14 septembre 2007

Les immigré-e-s désireux d’obtenir un visa de plus de trois mois dans le cadre du regroupement familial pourraient à présent se voir imposer un test d’ADN. C’est le sens d’un amendement déposé par le député Thierry Mariani et voté mercredi par la commission des lois de l’Assemblée nationale, dans le cadre de la loi sur l’immigration qui sera examinée mardi.

27 juin 15h00 Gd Place : rassemblement RESF.

vendredi 22 juin 2007

A l’appel du RESF 59, RASSEMBLEMENT MERCREDI 27 JUIN à 15H GRAND PLACE - LILLE en solidarité avec les élèves sans papiers.
Lire l’article

29 mai 2007 9h30 Tribunal administratif Rassemblement contre OQTF

mardi 22 mai 2007

Le RESF appelle à un rassemblement pour soutenir un élève sans papiers menacé d’une OQTF (Obligation à quitter le territoire français)

Adresse du Tribunal : 143 rue Jacqemars Giélée, Lille (près du Bd Vauban).

lire l’article