Service public d’orientation : le début de la fin !

mercredi 9 septembre 2009
par  permanence

Temps partiels non compensés dans les CIO (centres d’information et d’orientation) de l’académie de Lille : sur les 12 ETP (équivalent temps plein) dégagés par les COP (Conseiller-e d’orientation psychologue) à temps partiel, le rectorat de Lille a décidé de n’en redistribuer que 6. Un tiers des 32 CIO de l’académie perd de fait un demi-poste de conseiller-e. Le rectorat explique qu’il souhaite garder un volant d’ETP pour les remplacements en cours d’année. Il faut dire que la situation est catastrophique. 12 postes fixes restaient non pourvus après les mutations intra-académiques auxquels il faut ajouter les remplacements de congés maladie, maternité, formation professionnelle non assurés. Ce ne sont pas les 11 COP TZR qui pourront répondre aux besoins. En définitive, il manque une vingtaine de COP pour cette rentrée dans l’académie (sur 319 postes, ce n’est pas négligeable). Conséquence directe de la politique de recrutement (50 postes au concours ces dernières années pour 300 départs en retraite annuels), cette situation risque d’aboutir très rapidement à une précarisation du service public d’orientation avant sa disparition pure et simple. Face à cela, les problèmes d’affectation des élèves de 3ème, de ceux des lycées professionnels n’ont jamais été aussi nombreux qu’en cette rentrée scolaire (4 800 élèves de 3ème n’avaient pas obtenu de place en lycée professionnel ou général fin juin dernier), élèves pour lesquels le CIO est un centre ressource reconnu. Bref, pour le service public d’orientation les conditions de travail se dégradent alors que la demande augmente !


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois