À la « mode » de France-Télécom

vendredi 9 octobre 2009

Modernisons ! disent-ils... Modernisation rime aujourd’hui, quelle
que soit l’entreprise ou l’administration, avec suppressions massives
d’emplois, précarisation, mobilité contrainte. Les méthodes managériales
les plus « modernes » qui l’accompagnent signifient pour les salarié-es
augmentation de la charge de travail et renforcement de la hiérarchie, en
individualisant et en utilisant au besoin les manipulations psychologiques les plus perverses. Et, paradoxe juste apparent, plus on parle d’« open-space » ou « d’ouverture vers le monde de l’entreprise », plus on cloisonne et plus on renferme sur des « capitaux-travail » individuels mis en concurrence. Une meilleure productivité pour un monde meilleur, mais seulement pour ceux qui ont déjà les poches pleines à craquer… pour ceux qui « prennent des risques » en sachant que les États et leurs finances publiques voleront à leur secours au moindre problème. Pour les salarié-es... un véritable enfer !

Faut-il alors s’étonner que dans une entreprise comme France Télécom-Orange, à « la pointe » de ces techniques modernes, la « mode » des suicides fasse rage ? Ces 24 drames récents sont révélateurs de la violence des conditions de travail et de l’isolement. Ils dévoilent aussi, derrière le séduisant rideau de fumée de la « communication », la brutalité de chefs d’entreprises qui considèrent que les victimes étaient « fragiles par nature » et n’ont « pas réussi à s’adapter aux changements » ( Didier Lombard, PDG de France Télécom ) ou de ministres ( Xavier Darcos, ministre du travail ) qui osent relativiser le chiffre de 24 suicides sur un effectif total de 40 000 « collaborateurs ».

Le secteur de l’Éducation, comme l’ensemble des services publics, subit
exactement les mêmes lames de fond ; le projet de privatisation de la Poste l’atteste. SUD éducation, comme d’autres syndicats de l’EN, dénonce depuis plusieurs années les mesures qui visent au démantèlement du service public d’Éducation ; inutile donc ici de refaire la liste de ces attaques, les personnels les subissant au quotidien. Face à ce rouleau compresseur, dont les effets sont accentués par la crise économique mondiale, deux constats : l’action unitaire des organisations syndicales sous la forme d’un calendrier de journées de grève « carrées » étalées sur l’année, ainsi que leur action au sein de différentes instances de « négociation », ne permettent pas de freiner, et encore moins de suspendre, ces politiques. Parallèlement, les salariés ont de plus en plus recours à des modes d’action durs (séquestration de dirigeants...) D’autres, comme dans l’EN, désobéissent en refusant d’appliquer des réformes néfastes aux élèves et tentent de créer des collectifs comme celui des refuseux.

Au travers de cette forme de résistance, des militant-es syndicaux, mais aussi des non syndiqué-es, tous les jours prennent des risques d’autant plus importants que leur lutte reste individuelle et isolée. Pour SUD
éducation, et plus largement les syndicats de l’Union interprofessionnelle Solidaires, le rôle des organisations syndicales est bien sûr de soutenir ces combats, mais aussi de s’engager pleinement pour que ces collectifs
auto-organisés se renforcent. Les organisations syndicales doivent aujourd’hui reprendre le chemin de la résistance en posant les cadres de la construction d’un vrai rapport de force et redevenir les contre-pouvoirs
qu’elles ne sont plus. Certaines ont délibérément abandonné ce rôle en choisissant la voie de la cogestion, il s’agit donc aujourd’hui pour les autres de repenser la stratégie de l’action unitaire, et c’est bien dans ce sens que SUD éducation participe aux intersyndicales académiques et nationales. Nous continuerons à nous engager dans les luttes auprès des salarié-es et dans les collectifs, et défendrons dans les cadres unitaires syndicaux, la construction d’un mouvement de grève générale et reconductible.

À la « mode des suicides qui choquent tout le monde », répondons par la mobilisation qui réveille tout le monde. La révolte, meilleur anti-dépresseur sur le marché.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois