RASED : en phase terminale ?

vendredi 6 novembre 2009

Les RASED dans le Pas-de-Calais

Le Réseau d’Aides Spécialisées aux Elèves en Difficulté (Rased) est constitué de personnels spécialisés ayant pour tâche d’aider les élèves en difficulté à l’école élémentaire.
Malgré la forte mobilisation des RASED l’an dernier, nous constatons aujourd’hui les dégâts provoqués par la politique gouvernementale de démantèlement. Le nombre de destructions de postes RASED dans le Pas-de-Calais est impressionnant : 63 suppressions, 34 postes non pourvus, 30 sédentarisations, une catastrophe ! De plus, seuls deux maîtres E et six psychologues (et aucun maître G) sont partis en formation. C’est la survie des RASED qui est en jeu. Plus encore, l’inspection du 62 fait du zèle ! La circulaire nationale parue le 17/07/09 organise le Service et définit les missions des professeur-es spécialisés E/G sédentarisés (intervenant sur une ou deux écoles) ou itinérants (intervenant sur plusieurs groupes scolaires). Pourtant en septembre 2009, l’inspecteur d’Académie du Pas-de-Calais est le seul en France à prendre l’étrange initiative, de demander aux IEN de décliner, circonscription par circonscription, des lettres de service aux personnels RASED.
Ces dernières, sur un mode injonctif, définissent de multiples priorités d’actions, imposent des types de fonctionnement et réduisent la liberté de choix pédagogique. Ces lettres, qui n’ont aucun cadre légal, nient en partie la spécificité des enseignant-es spécialisés et rendent leurs missions d’aides presque impossibles à réaliser. Cette mise en place s’accompagne de fortes pressions hiérarchiques sur les personnels pour obtenir la signature individuelle de ces lettres par chaque professeur-e concerné : chercherait-on à les pousser à quitter le Réseau ?
Une réunion intersyndicale du Pas-de-Calais est programmée. Un texte
commun marquant le refus de signer de telles lettres va être élaboré. SUD éducation 59/62 soutient et appelle les maîtres spécialisés à refuser de signer les lettres de service.

Quel avenir des RASED dans le Pas-de-Calais ?

Un Comité Technique Paritaire spécial RASED est envisagé par l’inspecteur d’académie du 62 en janvier/février sur le redéploiement des personnels RASED dans le département. Mais avec 97 maîtres en moins et 30 autres sédentarisés, certaines circonscriptions sont fortement dépourvues en personnels RASED et n’ont plus assez de ressources pour apporter une aide efficace aux enfants en difficulté avérée. Qui est responsable de la situation ubuesque qui règne dans le Pas-de-Calais ? Qui a tranché dans les effectifs E/G/PSY sans se soucier des répercussions sur le terrain ?
Allons-nous au nom de l’équité, de la justice et de la continuité du service public accepter de déshabiller Pierre pour habiller Paul ?
Par mesure de carte scolaire, une mobilité contrainte et inutile va être imposée aux personnels Rased. Cela risque de décourager encore beaucoup de nos collègues. Ils préfèreront quitter les réseaux d’aides, les postes devenus vacants seront bien vite supprimés. C’est la chronique d’une mort annoncée. SUD éducation 59/62 affirme que le seul moyen de permettre l’accès aux aides spécialisées à tous les enfants en difficulté est de créer des postes et d’envoyer massivement des maîtres en formation.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois