LE VIRUS EST VIRULENT ! PREMIÈRE PIQÛRE DE RAPPEL TOU-TES EN GRÈVE LE 24 NOVEMBRE

vendredi 6 novembre 2009

L’intoxication médiatique autour de la grippe A/H1N1 a l’air de se
calmer. Les questions en suspens sur l’organisation du travail dans les
établissements en cas de fermeture (présence des enseignant-es, transmission des cours par internet, etc.) laissent planer la menace du e-learning cher au patronat européen. Pour étendre le marché, toutes les occasions sont bonnes ! Surtout dans le contexte actuel de grande braderie des services publics.

De la privatisation de la poste à la mise en concurrence de Pôle Emploi avec le privé, en passant par le démantèlement du fret ferroviaire, pour ne citer que ces exemples, les étapes sont toujours les mêmes : réduire l’engagement financier collectif puis offrir les morceaux les plus rentables du service public au marché, quitte à faire payer la facture à la population.

Ne croyons pas que les missions de l’Éducation Nationale soient préservées ! Après une réorganisation du lycée professionnel et de l’université conforme à certaines préconisations patronales, l’orientation est menacée de ne plus être qu’un outil au service du patronat local. La suppression progressive des RASED montre que l’objectif premier n’est pas l’épanouissement de chaque élève, ce que confirme l’ampleur délirante des suppressions de postes à tous les niveaux. La remise en cause de la possibilité d’accueillir des enfants dès deux ans en maternelle le confirme... et ravit nombre de futurs partenaires privés qui bavent déjà devant la manne que représenteront les jardins d’éveil.

Pour éviter des protestations massives et tenir la bête pendant l’équarrissage, on utilise la panoplie éprouvée du recours massif et aberrant aux emplois précaires, du flicage des enfants avec les équipes mobiles de sécurité et de l’extension des pressions hiérarchiques en tout genre sur les personnels : menaces et mises en demeure, « lettres de mission » farfelues, remise en cause systématique du droit de retrait ... Un beau retour à l’autoritarisme !

Ce recours à la répression nous rappelle une chose : la crainte d’une mobilisation massive est réelle.
Aussi, sachons-le : chaque fois que nous résistons au tri des élèves entre « bons » et « mauvais », chaque fois que nous restaurons la dynamique de l’action solidaire et collective, nous marquons des points !

Les fortes manifestations interprofessionnelles de 2009 prouvent qu’une riposte d’ampleur est possible, quand la frénésie répressive du gouvernement montre qu’elle est indispensable. Un large mouvement de grève reconductible bien déterminé pourra inverser le rapport de forces, pour mettre un coup d’arrêt à la maladie de la profitation et défendre une conception solidaire de la société.

La première piqûre de rappel est prévue le 24 novembre : par des assemblées générales d’établissement et de secteur, construisons une dynamique salutaire interprofessionnelle, public et privé, tous ensemble contre la profitation agressive !


Navigation

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois