Trop de moyens nous dit-on...

mercredi 9 décembre 2009

Roubaix, Collège Sévigné, Réseau Ambition Réussite, ex zone violence, 90 % des élèves considéré-es comme pauvres. Tableau comptable hélas banal. Aucune vision à long terme et une précarisation rampante des personnels. Dans ce cadre, il ne faut pas grand chose pour mettre le feu aux poudres, et c’est ce que nous vivons depuis le début de l’année.
Manque de personnels, notamment d’Assistant-es d’éducation, une CPE non remplacée pendant plus d’un mois, de nombreux incidents (insultes, agressions entre élèves ou à l’encontre des adultes…) Notre hiérarchie,
prévenue, est aux abonné-es absents. Le 20 octobre, les surveillant-es exercent leur droit de retrait suite à l’agression de l’une d’entre eux. L’équipe enseignante se met alors massivement en grève (à plus de 90 %) pour soutenir leur action. Une délégation est reçue par l’un des inspecteurs d’académie adjoints. Face à nos demandes (création de 2 postes d’AE, retour à deux postes d’assistant-es social-es à plein temps, création d’une classe supplémentaire et prolongement du contrat de la CPE remplaçante), nous avons reçu un refus poli, sauf pour la dernière revendication. En revanche, les recettes « miracles » du rectorat nous sont servies. On nous reproche d’avoir refusé en conseil d’administration les « médiateurs de réussite éducative » (contrôleurs sociaux précaires) et on nous les ressert aujourd’hui. À nos demandes de moyens humains, on nous reproche de vouloir « déshabiller Pierre pour habiller Paul ». On nous encourage bien sûr à renforcer les liens avec la police (policiers référents -ceux là même qui ont déjà fait sortir des gamins menottés du collège-, équipe mobile de sécurité, …) Enfin on nous reproche de ne pas assez faire de « projets innovants ». C’est vrai que vouloir faire son boulot d’enseignant-e dans de bonnes conditions, c’est d’un réac !
Dans ces conditions, nous étions nombreux/ses en grève le 24 novembre avec un cortège dans la manifestation unitaire. Le lendemain, nouvelle audience. Aucune avancée. L’aspect répressif est moins prégnant, mais il faudrait presque dire merci d’avoir les moyens dont nous disposons. Pour le reste, il n’y aurait qu’à faire appel à notre imagination pour organiser la survie. Nous refusons le mépris de notre hiérarchie et continuerons à nous battre pour une école de qualité dans les quartiers populaires.

Section SUD éducation du collège Sévigné


Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois