TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 21 JANVIER !

vendredi 8 janvier 2010

Le mouvement lycéen s’est relancé dès avant les vacances dans plusieurs académies dont la nôtre. Le 7 janvier, il est reparti pour s’inscrire dans la durée. Le combat contre la « réforme » du lycée qui sert surtout à accompagner les 16 000 suppressions de postes annoncées pour la rentrée (plus de 600 suppressions effectives dans notre académie alors que le nombre d’élèves augmente légèrement !) ne peut pas être le fait des seuls élèves ou des futurs enseignant-es dans le cadre de la refonte de la formation.

Les personnels de l’éducation ne peuvent regarder, depuis le bord de la route, passer le train de la lutte en espérant au passage grappiller quelques miettes à la fin. C’est pourquoi SUD éducation 59/62 avait appelé à la grève le 15 décembre pour participer aux actions lycéennes et des IUFM. Nous maintenons un préavis de grève courant afin de couvrir les personnels qui souhaitent se joindre aux actions des élèves et organiser depuis la base, la suite du mouvement. La solidarité doit être un impératif face à la répression scolaire ou policière et nous ne pouvons qu’encourager les enseignant-es à aller au contact des lycéen-nes en lutte pour faciliter leur action et ne pas pénaliser leur scolarité.

Au-delà, c’est évidemment un mouvement beaucoup plus large dans l’éducation qu’il nous faut construire. Nous nous joignons à l’appel intersyndical à la grève du 21 janvier même si cette date nous semble tardive. D’ici là, nous devons nous organiser pour que le mouvement s’inscrive dans la durée, en organisant des heures d’information syndicale, des assemblées générales d’établissement ou de quartier, en participant aux actions y compris par la grève.

Notre combat ne doit pas s’arrêter aux frontières de l’École. La réforme hospitalière nous met toutes et tous en danger, les salarié-es du privé sont toujours en première ligne et, dans la région, nous ne pouvons que soutenir le combat des Pimkie qui ont été en grève du 19 décembre au 6 janvier contre les 190 licenciements annoncés alors que les propriétaires, la famille Mulliez (groupe Auchan) est riche à milliards. Nous n’oublions pas non plus le combat des salarié-es du Majestic, de Beaurain, de l’AFPA... Cette solidarité active est d’autant plus nécessaire que la répression anti-syndicale s’abat toujours plus lourdement à Grdf ou chez Continental. Six salariés pris au hasard passent en jugement pour leur action lors de leur longue grève le 13 janvier et une manifestation de soutien a lieu ce jour depuis la gare d’Amiens.

Puisque la mobilisation intersyndicale interprofessionnelle de l’année dernière semble avoir tourné court, en cette nouvelle année, c’est à nous de prendre directement nos affaire en mains : grippons la machine, et à toute vapeur, reprenons le combat !


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois