BREVE : ALGERIE

mercredi 10 mars 2010

Tous les indicateurs sont au rouge en Algérie, laissant présager un mouvement social de l’ampleur de celui de la fin des années 80... ou une répression accrue des luttes en cours. En ce début du mois de mars, les grèves se multiplient dans le secteur public, menées par les syndicats autonomes (santé, éducation...) La grève de la faim de M. Medhi, licenciée
de British Gas à cause de ses activités syndicales connaît un grand retentissement dans l’opinion publique. Les émeutes liées à la « malvie » (chômage, coût de la vie, du logement...) ont atteint les portes d’Alger. Ambiance fin de règne pour Bouteflika : la guerre des clans pour la succession, parmi les généraux qui détiennent réellement le pouvoir, a commencé : le directeur de la Sécurité Nationale, proche de la DRS (la sinistre Sécurité Militaire) vient d’être assassiné sur fond d’une
pseudo-lutte anti-corruption qui ne trompe personne. Cocktail explosif sur fond d’état d’urgence renforcé au prétexte d’une résurgence du terrorisme. Qui va trinquer ? Le peuple et celles et ceux qui luttent, les syndicalistes autonomes et les défenseurs des droits de l’homme. Une délégation internationale dont fera partie Solidaires sera à Alger du 6 au 11 mars pour apporter notre soutien aux camarades autonomes.


Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois