Après la condamnation de Samuel Morville

jeudi 2 juin 2005

COMMUNIQUÉ DE LA FÉDÉRATION DES SYNDICATS SUD ÉDUCATION

Samuel Morville, un des animateurs du mouvement lycéen contre la loi Fillon, vient d’être condamné à 5 mois de prison avec sursis et 500 euros de dommages et intérêts, à l’issue d’une procédure judiciaire, où , comme le dit son avocate, les droits de la défense ont été bafoués. On vient de faire passer un militant pour un délinquant. Un mouvement de protestation se retrouve criminalisé à des fins d’intimidation, comme c’est de plus en plus le cas pour les mouvements sociaux.

SUD Education s’élève contre cette atteinte aux libertés publiques et au droit de manifester, contre cette volonté de criminaliser le mouvement lycéen comme l’ensemble du mouvement social, contre cette hargne à l’encontre de celles et ceux qui osent relever la tête face à un pouvoir discrédité.

SUD Education demande l’abandon immédiat de toutes les procédures en cours.

La solidarité continuera à se manifester envers Samuel et tous les réprimés de ce mouvement afin d’obtenir l’abandon de toutes les poursuites. Nous appelons à venir nombreux soutenir les lycéens à chacun des procès qui vont avoir lieu dans les jours, les semaines à venir.

Saint Denis, le 2 juin 2005



Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois