Le gouvernement plie mais la précarité ne rompt pas

mardi 11 avril 2006

Communiqué de SUD éducation Nord/Pas-de-Calais

Exit le CPE, et c’est une bonne nouvelle, mais la tendance à la précarisation de nos vies est loin d’être inversée. Chômage, emplois précaires, paupérisation, exclusion, ghettoisation restent des problèmes qui mettent à vif nos sociétés soumises au modèle libéral. Les étudiant-e-s et lycéen-ne-s mobilisés depuis des semaines ont pris la mesure de cette réalité pour s’engager dans une lutte qui va au-delà du seul CPE ou de la situation sociale des "jeunes". Cette mobilisation, même si elle prend des formes différentes, devrait d’ailleurs se poursuivre et en tout cas susciter la mise en place de réseaux, de collectifs, d’assemblées interprofessionnelles de lutte contre la précarité.

Pour SUD éducation Nord/Pas-de-Calais le mouvement anti-CPE représente avant tout un coup de jeune dans la lutte pour une autre société et une bouffée d’oxygène dans les mobilisations sociales. Exemplaire par sa détermination, par ses pratiques démocratiques et son auto organisation, le mouvement étudiant et lycéen constitue une voie à suivre. Démonstration est faite que Chirac et son gouvernement peuvent reculer. Une brèche est aujourd’hui ouverte, il faut que les organisations syndicales prennent en compte ce recul et se remobilisent pour obtenir l’abrogation du CNE et des nombreuses mesures de régression sociale enregistrées depuis des mois. Il est d’ailleurs urgent, dans l’éducation nationale, de s’engager plus avant pour obtenir, au côté des lycéen-ne-s et étudiant-e-s, l’abrogation de la loi dite "égalité des chances" et son lot de dispositions antisociales (apprentissage à 14 ans, travail de nuit dès 15 ans, contrat de responsabilité parentale…).

C’est dans ce contexte que SUD éducation Nord/Pas-de-Calais maintient le dépôt d’un préavis de grève courant pour les semaines à venir et appelle les personnels à l’utiliser en fonction des actions locales ou régionales. Il s’agit d’un engagement ferme à soutenir et à participer à toutes les mobilisations à venir dans la lutte contre la précarité et la régression sociale.

SUD éducation Nord/Pas-de-Calais veillera à ce que les conditions soient réunies pour que les étudiant-e-s et lycéen-ne-s ne soient ni sanctionnés ni pénalisés en ce qui concerne les examens, les rattrapages éducatifs, les avis sur les dossiers d’orientation ...

Enfin, SUD éducation Nord/Pas-de-Calais s’investira à tous les niveaux pour dénoncer le choix du gouvernement de la répression policière (violences policières dans les manifestations, évacuations brutales de lycées et universités occupées…) et judiciaire (interpellations arbitraires, comparutions et condamnations abusives…) et soutiendra celles et ceux qui en sont les victimes. SUD éducation Nord/Pas-de-Calais demande l’abandon des poursuites contre les manifestant-e-s arrêtés pendant les mobilisations anti-CPE (mais aussi contre la loi Fillon), leur relaxe et l’amnistie pour toutes et tous.

Lille, le 11 avril 2006



Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois