conf services publics roubaix 24/10 à 19h00

mardi 24 octobre 2006

LA CONDITION PUBLIQUE

14 place Faidherbe, Roubaix

Mardi 24 octobre 2006 - à partir de 19H00

pour une CONFÉRENCE-DÉBAT :

NOS SERVICES PUBLICS MENACÉS

Animation du débat par :

David GIPOULOU – Collectif régional de Défense et de Développement des Services Publics.

Vladimir NIEDDU – SUD Santé Sociaux – qui parlera des problèmes des hôpitaux.

Depuis environ 20 ans, les services publics, en France et en Europe, sont entraînés par les gouvernements et par l’Union Européenne dans un vaste processus de libéralisation et de privatisations, où le profit financier est préféré à l’intérêt général (ainsi France-Télécom, la Poste, la SNCF, EDF/GDF, les établissements de soins, et bientôt la Sécurité Sociale ?)

Il nous semble important de défendre et améliorer nos services publics, parce qu’ils sont des outils de solidarité et de démocratie, et qu’ils donnent plus de droits aux citoyens. Nous discuterons comment y arriver.

LES SERVICES PUBLICS, OUTILS DE SOLIDARITÉ

Les attaques du néo libéralisme mondialisé contre les services publics sont désormais quotidiennes. Dernière en date : la privatisation de GDF qu’on veut marier de force à Suez pour servir les intérêts financiers des actionnaires.

Pourtant, les privatisations à marche forcée se sont souvent révélées catastrophiques. Exemples malheureux : l’énergie (Enron) et le trafic aérien aux U.S.A, le chemin de fer en Angleterre (nombreux accidents mortels), la poste en Suède (gâchis social et financier) ou, chez nous, France Télécom et ses pertes colossales.

Mais ces réalités ne sont pas de nature à freiner les ardeurs de nos libéraux, frappés de cécité idéologique.

Contre eux, il est plus que temps de défendre les services publics et de les étendre à des nouveaux domaines d’activité, car ils sont garants d’égalité de traitement dans les tarifs et l’accès au service ; d’aménagement harmonieux du territoire ; de renforcement du lien social et, pour tout dire, de solidarité.

Le rôle de l’Etat dans l’économie ne doit pas se limiter à faire la police et à lever l’impôt. Sous le contrôle des citoyens, des associations de consommateurs et des usagers, l’Etat doit mettre fin aux processus aboutis ou en cours de marchandisation du bien public : santé, éducation, transports, logement, culture… et se préoccuper de l’égale répartition des richesses dans les domaines vitaux ou stratégiques : l’énergie, l’eau, les télécommunications…

Mieux, le service public doit s’étendre à de nouveaux champs d’activité (aide et service à la personne, satisfaction des besoins sociaux émergents) qu’il serait inégalitaire de laisser aux intérêts du marché.

NON AU BRADAGE ET A LA CASSE DES SERVICES PUBLICS.

OUI A LEUR RENOUVEAU ET A LEUR DÉVELOPPEMENT AFIN DE CONSTRUIRE ENSEMBLE DE NOUVEAUX OUTILS DE SOLIDARITÉ.

Pour en débattre, conférence le mardi 24 octobre (19h) à la Condition Publique à Roubaix, avec David GIPOULOU (Collectif Défense et Extension des Services publics) et Vladimir NIEDDU (SUD Santé Sociaux).

Conférence organisée par ATTAC Roubaix-Tourcoing



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois