STASI À LA FRANÇAISE ?

vendredi 11 février 2011

L’introduction progressive des nouvelles technologies informatiques dans l’EN apparaît comme un progrès mais ne va pas sans poser de nombreux problèmes pour les libertés individuelles et démocratiques.
Ainsi, le fichier SCONET (scolarité sur le net) utilisé dans certains collèges pour les relevés de notes et les appréciations est inquiétant car il peut être croisé avec d’autres fichiers à la simple demande des « tiers autorisés » : administrations de police, de gendarmerie et de justice, administration fiscale, organismes sociaux, etc. Il fait de nous à la fois les acteurs/trices et les victimes (pour ceux qui ont des enfants), d’une police sociale et comportementale qui n’ose pas dire son nom. La note de vie scolaire était déjà un test du Ministère pour évaluer le niveau de résistance des enseignant-es à l’introduction de critères comportementaux et sociaux dans le processus de sélection. Le livret de compétences, construit à la demande de l’ERT (Table Ronde des Entreprises Européennes), nous transforme quant à lui en recruteurs/ses des entreprises.
On se trouve à l’opposé d’une des missions essentielles de l’enseignant-e : faire de l’élève un-e individu-e libre et responsable, doté d’esprit critique et capable de comprendre la société ! Pour l’administration, un fonctionnaire, ça « fonctionne » et applique les décisions de la hiérarchie sans se poser de questions.
Chaque individu-e pris isolément n’est certes qu’une petite pièce d’un mécanisme complexe mais sa participation en quelques clics au système peut conduire, par exemple, au repérage des enfants potentiellement délinquants dès 3 ans et des décrocheurs/ses du système éducatif dès 14 ans, à la diminution des droits sociaux (RSA) par les données transmises via les fichiers EN, à l’arrestation et à l’expulsion de familles sans papiers, etc.

La fédération des syndicats SUD éducation :
- refuse toute utilisation de données à caractère personnel dans des fichiers informatiques qui renseignent déjà et vont renseigner d’autres services que l’Éducation Nationale ;
- appelle plus que jamais les parents à exercer leur droit d’opposition, sans se laisser décourager par les chantages illégaux de certains inspecteurs/trices d’académie ;
- s’oppose à tout dispositif de fichage, de la maternelle à l’université, et demande l’abandon d’AFFELNET (affectation
en lycée), d’APPLIEO (application école ouverte), de l’ENT (espace numérique de travail), du livret de compétences,
de SCONET, de SDO (suivi de l’orientation), etc.


Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois