DES FAMILLES À JETER ET UNE HIÉRARCHIE ECLAIR-ÉE ?

jeudi 1er mars 2012

Description du collège Langevin de Boulogne-sur-mer, de ses usager-es et de ses personnels trouvée dans une fiche de poste ECLAIR en mathématiques :

« Collège de quartier, dont les familles sont à près de 83 % de PCS défavorisées, frappées par le chômage, peu capables de suivre l’éducation de leur(s) enfant(s). Carence éducative, culturelle, laxisme, elles ne véhiculent
pas les valeurs de respect du travail, de l’effort et couvrent souvent les absences ou les incivilités de leurs enfants. Les résultats des élèves sont souvent faibles et l’orientation manque d’ambition. Les parents ne voient souvent pas l’intérêt de travailler à l’école et de s’engager dans des études. L’équipe éducative est soudée, stable, soucieuse de la réussite de chaque élève, ne lâchant rien, très motivée et solidaire dès qu’un des membres paraît découragé. »

Bien sûr on nous dit que c’est maladroit, que l’administration s’excuse, que c’est la faute isolée d’une cheffe d’établissement, que la fiche de poste aurait due être relue et corrigée. Mais pour SUD éducation 59/62, qui a dénoncé dès le début le dispositif ECLAIR (pour plus de détails sur ce dispositif, voir notre site), cette fiche de poste est révélatrice des modifications substantielles du service public d’éducation imposées par des politiques destructrices, dérive managériale conjuguée à une autonomie délétère, mépris social et morgue sociale : voilà à quoi on arrive lorsqu’on oublie l’esprit du service public et qu’on « pilote » la politique éducative via des « managers » pour lesquel-les il faut être un « winner », tous les autres étant des « losers ». Cette fiche de poste méprise les parents des milieux populaires ( quelle idée de faire des enfants quand on est pauvre ! ) et considère les personnels comme des cowboys de l’éducation dans une réserve d’indiens !

Pour SUD éducation 59/62, les parents ne sont pas responsables des conditions sociales dans lesquelles ils sont plongés à cause d’un capitalisme confiscatoire de richesses et d’une politique anti-sociale qui stigmatise les classes « dangereuses » appliquée depuis des dizaines années. En revanche SUD éducation 59/62 ne peut qu’appeler à la lutte pour une transformation sociale où le progrès humain et l’émancipation de chacun-e doivent être un moteur de l’espoir d’un bonheur pour toutes et tous.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois