SEMAINE DE QUATRE JOURS, SEMAINE DE L’ARNAQUE ?

vendredi 9 novembre 2007

Selon Darcos et l’OCDE, les enfants du Premier Degré travailleraient une centaine d’heures de plus que leurs condisciples européen-ne-s. La semaine des élèves sera donc élaguée. Les trois heures ainsi dégagées seront consacrées aux « enfants qui en ont le plus besoin », tandis que leurs petit-e-s camarades, moins défavorisé-e- s, pourront disposer de leur temps libre ou participer à des activités sportives ou culturelles le samedi. De la part d’un gouvernement qui n’hésite pas à poursuivre les enfants de Sans-Papiers jusque dans les écoles ou à entasser les élèves devant des enseignant-e-s en sous-effectif, voire mal formé-e-s, cette soudaine sollicitude a de quoi surprendre...

On peut légitimement penser que les enfants des écoles travaillent trop ou trop longtemps et que les rythmes actuels qui leur sont imposés nuisent aux apprentissages. Est-ce une raison pour ne pas offrir à tous les enfants tous les moyens nécessaires pendant le temps scolaire ? Quel sera le sort des personnels RASED, dont les enseignant-e-s endosseront les fonctions au cours des deux fameuses heures de soutien ? Et de quel droit priverions-nous les élèves en difficultés de la manne de temps libre offerte par Darcos ? Sur quels enseignements seront prélevés les heures supprimées ? De plus, en chargeant les municipalités, aux ressources inégales, de l’accueil des enfants le samedi matin, Darcos accélère ipso facto la décentralisation des écoles et ouvre la porte aux officines privées et à davantage de précarité... À moins que les enseignant-e-s « libéré-e-s » le samedi ne soient « invité-e-s » à faire des heures supplémentaires pour combler les activités périscolaires ? Étrange semaine de quatre jours donc, où pour complaire aux IDEN et aux mairies ou attirer les parents et éviter une fermeture, on travaillera plus qu’autrefois et en concurrence avec ses collègues, avec, à la clé, des heures sup détaxées... Quant à la concurrence entre les écoles disposées ou non à accueillir les élèves le samedi, ses conséquences sur une carte scolaire déjà largement écornée risquent d’être catastrophiques ... C’est une conception de l’« école ouverte » dangereuse, inégalitaire et discriminatoire que nous ne partageons pas.

Pour SUD éducation 59/62, la semaine de quatre jours n’a rien d’une innocente réforme destinée à adoucir le sort de malheureux bambins écrasés de travail. Elle correspond d’ailleurs très peu à la philosophie sarkosienne du « travailler plus ». Conçue pour la mise en place d’un socle commun des connaissances de plus en plus allégé et de moins en moins ambitieux, la mesure demeure également un excellent pivot autour duquel s’organiseront d’autres réformes chères au gouvernement. La mise en place des Établissements Public d’Education Primaire (EPEP), gros demandeurs de postes à mutualiser sur des réseaux d’écoles de plus en plus décentralisés, en sera facilitée. Purement destinée à économiser du personnel en supprimant des heures de classe et en évinçant les enseignant-e-s spécialisé-e-s, elle dénie aux élèves le droit à une école de qualité, réellement ouverte, soucieuse de leurs rythmes et de leurs besoins... Associée par ailleurs au contrôle social des enfants déjà à l’oeuvre dans les bases de données élèves ou les cahiers de suivi individualisés, elle pose la question du devenir de l’école primaire, qui tend de plus en plus à devenir un lieu de contrôle social au détriment des apprentissages, qui se réduisent sans cesse. Dans les circonstances actuelles, elle ne fera qu’intensifier la mise en place de mesures inégalitaires discriminatoires, et n’apportera rien aux enfants en difficulté ni à leur famille et encore moins aux enseignant-e-s.
Une école qui favorise l’épanouissement, les rythmes et l’émancipation de tous les enfants n’avait pas besoin de cette mesure en trompe-l’oeil. Enfants, enseignant-e-s, c’est avant tout plus de liberté pédagogique, de moyens, de personnels statutaires et de temps de concertation décisionnels que nous devons exiger pour remplir notre mission.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois