Bio-rythme de l’élève et aide personnalisée

mercredi 1er octobre 2008

Au mois de septembre 2007, Monsieur Darcos, encore ministre de l’éducation et pas encore ministre de l’instruction publique, annonçait pompeusement la suppression des cours le samedi matin « rendant ainsi les enfants à leurs parents » ! Cette décison, issue de la réflexion bâclée de quelques technocrates auto-proclamés « experts de l’enseignement », balaie d’un revers de manche 20 ans de recherche active et expérimentale sur les besoins de l’enfant et son bio-rythme. Que reste -t il des expériences pilotes d’aménagement du temps de l’enfant (semaine de quatre jours, journées aménagées en contrepartie d’une diminution des vacances) ?

Il a fallu attendre le 22 juin 2008, soit une année scolaire plus tard, pour obtenir les orientations voulues : les trois heures du samedi matin sont supprimées et une aide personnalisée de deux heures hebdomadaires doit être mise en place. Charge alors aux équipes pédagogiques de « pondre » dans chaque école en huit jours un projet destiné aux élèves en difficulté. Élèves qui, c’est un paradoxe, verront leur journée de travail alourdie. Nous sommes le premier pays européen à innover dans cette contradiction. Nous avons désormais la semaine la plus courte avec la journée la plus longue.
Pourquoi cette réforme du temps de travail scolaire est-elle incacceptable ?

1) Les chercheurs ont prouvé que vu les temps de concentration effectifs des élèves de la maternelle au CM2 (une demi-heure le matin et une demi-heure l’après-midi), la journée de six heures de classe est déjà trop longue.

2) Pour les plus jeunes enfants, la coupure du mercredi est nécessaire aux processus d’apprentissage. Si actuellement cette journée reste sans école, il est à craindre un transfert des deux heures d’aide personnalisée (proposées actuellement le midi ou le soir) vers le mercredi matin.

3) Si ne pas avoir classe le samedi matin permet à quelques enfants de partir en weekend, pour certains, ces deux jours sans classe sont synonyme d’ennui. L’école perd une demi-journée qui était particulièrement propice à l’ouverture culturelle.

Au final, voilà une mesure essentiellement démagogique mais qui présente un réel danger pour le développement des enfants et notamment de ceux en grande difficulté.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois