réforme des lycées : réformer pour mieux supprimer !

samedi 1er novembre 2008

Les déclarations de Darcos après la manifestation du 19 octobre ont « précisé » les grands axes de la réforme de la classe de Seconde (toujours rien de précis sur la nouvelle organisation des études jusqu’au Bac), prévue pour la rentrée 2009 : semestrialisation de l’année (2x18 semaines), avec un « droit au changement » à la fin du premier semestre ; un nouvel emploi du temps défini pour les Secondes, avec un « socle de culture générale » (français, maths, hist/géo, sciences expérimentales, deux langues et EPS) de 21h, des enseignements complémentaires (6h), à choisir dans 4 modules différents : humanités, sciences, sciences de la société et technologies, et enfin 3h de « soutien personnalisé », soient 30h hebdo (contre 28 à 35 actuellement).
Voilà peut-être de quoi rassurer ceux qui craignaient que les sciences expérimentales ne deviennent des options… D’autres matières par contre, risquent fort d’en pâtir et de voir leurs horaires fortement diminuer ; façon d’économiser un grand nombre de postes… Les Sciences Économiques et Sociales par exemple, option choisie actuellement par plus de 40 % des élèves en Seconde, deviennent une option semestrielle, à choisir parmi 16 modules différents… ce qui ne pourra que réjouir les pourfendeurs de cette matière qui n’a jamais été la tasse de thé des milieux conservateurs et patronaux (au-delà de la baisse des horaires, on peut aussi craindre le morcellement de cette matière, qui remettra en cause son esprit, voir « l’appel pour la défense des SES » sur http://www.apses.org/petitions).

Il faut noter que des matières figurant dans le bloc « enseignements généraux » (maths, physique, SVT, littérature, etc.) sont aussi présentes dans le bloc « enseignement complémentaires » : il est clair que c’est la fin de la « Seconde de détermination » qui deviendra une seconde « profilée ». Contrairement au discours officiel, Darcos réintroduit ainsi les filières dès la première année de lycée. On ne peut qu’être sceptique sur la sincérité des artisans de cette réforme. Les soi-disant objectifs « d’autonomie des élèves », de « démocratisation du lycée » cachent un appauvrissement culturel, et autonomie rime plutôt avec concurrence entre établissements, élèves... et professeur- e-s. De plus, dans un tel « cadre » rien ne garantit que ce baccalauréat à parcours modulable et réduit restera un sésame acceptable pour des universités de plus en plus affranchies d’une régulation nationale, à supposer même qu’il subsiste en tant qu’examen terminal et national.

Notre refus de cette réforme des lycées n’a rien d’une défense du statu quo. On pourrait s’interroger sur la dégradation continue des conditions de travail et d’étude dans les classes de seconde. On pourrait douter de la pertinence du triptyque « lycée général, lycée technologique, lycée professionnel »… De vrais débats devraient être engagés sur le lycée et sur le système éducatif. Les discussions actuelles avec Darcos sont un leurre et les syndicats signataires du document sur lequel s’appuie le ministre devraient s’empresser d’enlever leur caution.

L’essentiel reste ici de supprimer des heures et des postes : 11 200 suppressions de cette année, et les 13 500 de la rentrée prochaine. Darcos l’avoue lui-même en privé : « la plupart des mesures que je prends servent surtout d’habillages aux suppressions de postes » (voir le Canard Enchaîné du 22/10). Cette réforme du lycée doit être replacée dans le contexte de la révision générale des politiques publiques (RGPP) et de la suppression massive de postes dans tous les services publics.
C’est pourquoi SUD éducation s’oppose à cette réforme qui ne va assurément pas dans le sens d’un lycée et d’une école démocratiques.

Personne ne gagnera seul. Tous les personnels sont concernés. Organisons la lutte unitaire et c’est dans celle-ci que nous construirons les possibilités d’une alternative démocratique pour l’École Publique.


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois