RASED : sédentariser pour mieux éliminer !

samedi 1er novembre 2008

Sédentariser les Rased dans les classes au nom de la sacro-sainte « optimisation » des moyens, n’obéit qu’à une seule règle : rentabiliser l’école et ses personnels tout en réalisant de juteuses économies au détriment de l’éducation de nos élèves.

Elèves, enseignant-e-s, parents ont besoin des Maître-esse-s E et G ainsi que de leur spécificité (travail en petit groupe, prévention, rééducation, écoute…)

Transformer les Rased en « personnes ressources  » revient à nier la multiplicité de la difficulté scolaire et de sa remédiation. Les deux heures de soutien hebdomadaires ne remplaceront jamais les personnels spécialisés qui font, déjà, gravement défaut à nos élèves. Elles ne feront que contraindre les enseignant-e-s à exercer une fonction à laquelle elles/ ils n’ont pas été formés. Associées à la disparition des Réseaux d’Aide et de leur spécificité, elles accélèreront les fermetures de postes, le renforcement de la hiérarchie, la discrimination des élèves en souffrance scolaire et l’embolie de réunions hors temps scolaire. Est-ce vraiment un plus pédagogique ?

Et ensuite ? À qui le tour ?

La sédentarisation des Rased, c’est, à terme, 11 500 postes supprimés dans le Premier Degré… et 500 de plus dans notre région ! Ce sont des formations, des possibilités de changer de poste et de travailler autrement qui s’envolent. Elles ouvrent la porte à d’autres « réformes », d’autres suppressions… Souvenez-vous des « couches culottes » en maternelle qui sous-entendaient déjà que les enseignant-e-s de Petite Section ne servaient à rien. À quand le tour des remplaçant-e-s, qu’un service minimum obligatoire rendra superflus ? Et quid des psychologues scolaires qui risquent la décentralisation vers les collectivités territoriales pour mieux être mutualisés sur le premier et le second degré ?

Ne laissons pas les Réseaux d’Aide disparaître de nos écoles.

Ne laissons pas d’autres mesures sortir des cartons de Darcos.

Refusons une école vouée à la rentabilité et à la discriminbation.

Exigeons le maintien des dispositifs Rased et la reconnaissance de leur spécificité.

Exigeons des moyens en nombre pour nos écoles et les personnels statutaires pour apporter à tous nos élèves un même droit à l’éducation !

Deux collectifs Rased se sont crées dans l’Académie : un dans le Nord, un dans le Pas-de-Calais.

Pétition : collectif RASED 59/62 site : http://rased-en-lutte.net/


Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois